Avec d’autres célébrités australiennes, Hugh Jackman s’est publiquement prononcé en faveur de l’ouverture du mariage aux couples homosexuels. L’acteur, qui incarne Wolverine, un mutant (sexy) aux muscles saillants, dans la saga X-Men, fait régulièrement l’objet de rumeurs sur sa sexualité. Il avait indiqué qu’il refuse de les nier pour ne pas donner l’impression qu’il est honteux d’être gay. C’est dans cet esprit de lutte contre l’homophobie qu’il s’engage en faveur du droit pour tous les couples de se marier dans son pays natal: l’Australie.

«UNE QUESTION D’AMOUR ET DE RESPECT»
«Le mariage doit être une question d’amour et de respect, pas de discrimination, proclame la déclaration signée par Hugh Jackman. C’est quand elle donne de l’importance à l’égalité plutôt qu’aux préjugés et à la peur que l’Australie se montre à la hauteur. C’est pourquoi nous soutenons le droit au mariage pour les couples de même sexe. L’égalité des droits permettra de supprimer les discriminations à l’encontre des couples homosexuels et de leurs enfants. Cela permettra aussi à l’institution du mariage d’embrasser plus de couples amoureux qui s’engagent et qui en porteront les valeurs. Il est temps pour l’Australie de rejoindre les autres pays qui ont bénéficié de cette importante réforme.»

Ce qui a motivé Hugh Jackman, ainsi que David Stratton, critique de films, et Lizzie Gardner, une costumière oscarisée, à signer cette déclaration, c’est leur engouement pour l’égalité à l’heure où le débat fait rage en Australie. «Hugh, David et Lizzie sont tou-te-s des hétérosexuel-le-s très heureux/ses dans leur mariage et des soutiens en faveur de l’égalité, a indiqué à Same Same Alex Greenwich, le porte-parole de la campagne pour l’égalité des droits en Australie. Ils/elles savent à quel point le mariage est important pour un couple et pour une famille, et comme beaucoup d’Australien-ne-s, ils/elles estiment que le droit de se marier et les bénéfices qui en résultent ne devraient pas être refusés aux couples de même sexe.»

PAS DE CONSIGNES DE VOTE
Alex Greenwich devrait utiliser le soutien de ces célébrités pour faire pression sur le gouvernement australien, jusqu’ici hostile. Si le parti travailliste actuellement au pouvoir a voté en faveur de l’ouverture du mariage, la Première ministre Julia Gillard se montre très réticente à agir en ce sens et a permis aux député-e-s de voter selon leur conscience plutôt que de s’aligner sur les consignes du parti. Les griffes de Wolverine les convaincront peut-être de changer d’avis…

Photo MediaOne Services