Une autre victime du harcèlement homophobe des autres élèves à  l’école? C’est en tout cas ce que croient les parents de Jeffrey Fehr, qui s’est pendu devant chez lui, à l’âge de 18 ans. L’histoire est rapportée par le journal californien The Sacramento Bee [en]. Au lycée, Jeffrey était un gymnaste un membre de l’équipe de cheerleaders talentueux et aimé. Il avait chez lui une famille qui l’a toujours soutenu. Mais les humiliations qu’il a vécues au collège et au lycée – ses deux premières de lycée étant décrites par son père comme un « pur enfer », semblent l’avoir marqué bien plus profondément qu’il ne le laissait paraître. Selon ses amis et sa famille, sa rupture avec un garçon aurait peut-être été « la goutte d’eau » qui a fait déborder le vase.

« Il y a tellement de questions auxquelles nous n’aurons jamais de réponse, a confié son père au Sacramento Bee. Mais je sais que toutes ces années de harcèlement ont enlevé quelque chose à Jeff. Il traînait cette douleur avec lui ».

Ses amis ont lancé une page Facebook, RIP Jeffrey Fehr.

Photo: RIP Jeffrey Fehr.

Merci à Julien pour l’info.