Ryan James Yezak n’imaginait pas un tel succès avant-hier, lorsqu’il a publié une vidéo-teaser pour un projet de documentaire. Le réalisateur espérait récolter quelques dollars auprès des internautes pour produire un film intitulé Citoyens de seconde classe. Dans ce documentaire, il compte revenir sur les dernières décennies de l’histoire des LGBT aux États-Unis. En quelques heures, il a déjà recueilli près de 80000 dollars.

En six minutes, Ryan James Rezak brosse un panorama non-exhaustif de la vie des personnes homosexuelles au cours des soixante dernières années. Après les électrodes pour «rééduquer», l’épidémie du sida pousse le gouvernement à interdire aux homos de donner leur sang en 1985. Banni-e-s de l’armée s’ils/elles parlent de leur sexualité, les gays et les lesbiennes sont finalement réhabilité-e-s avec l’abrogation de Don’t Ask, Don’t Tell. Les homos demeurent toutefois des citoyen-ne-s à part, tant du fait des violences dont ils/elles font l’objet, que du traitement particulier qu’on leur réserve dans la loi en ne leur permettant pas de se marier ou d’adopter des enfants, par exemple.

Contacté par le site australien Same Same, le réalisateur a d’ores et déjà exprimé sa gratitude à tous ceux et toutes celles qui ont contribué à la réalisation de son projet. Pour un don d’au moins 35 dollars, il promet de vous passer un coup de fil de remerciement. Et si vous donnez plus de 75 dollars, votre nom apparaîtra dans le générique du documentaire. D’autres cadeaux sont prévus si vous donnez plus encore, notamment un joli rôle de producteur exécutif avec avant-première et cocktail si vous offrez 10000 dollars. Des volontaires?

Pour contribuer à ce documentaire, rendez-vous sur KickStarter.

La traduction de la vidéo:

Journalistes de CBS: La simple notion d’homosexualité dégoûte la plupart des Américains. L’homosexualité est en réalité une maladie mentale. Deux tiers des Américains considèrent l’homosexualité avec du dégoût, de la gêne ou de la peur. Un sur dix avec de la haine.

Voix off: On ne sait jamais ce qu’un homosexuel va faire.
Cela implique de montrer à un homosexuel des images d’hommes nus et de lui envoyer une forte impulsion électrique afin de l’empêcher d’être sexuellement stimulé.
On leur apprend qu’on ne naît pas homosexuel, que cela n’a pas origine génétique, et que ce n’est pas le résultat d’un déséquilibre hormonal. On leur apprend plutôt que c’est un comportement acquis. L’homosexuel moyen, s’il en existe, a des mœurs légères, n’est pas intéressé et se montre incapable d’avoir des relations durables comme dans un mariage hétérosexuel.

Pasteur: Si on vous attrape avec un homosexuel, vos parents en souffriront. Et on vous attrapera! C’est une chose à laquelle vous ne pourrez pas échapper. Si ce n’est pas nous qui vous attrapons, vous vous piègerez vous-même et le reste de votre vie sera un enfer.

Jounaliste: Matt Shepard, l’étudiant homosexuel sauvagement tabassé la semaine dernière dans le Wyoming, est mort ce matin.

Dianne Feinstein: Le maire Moscone et le conseiller municipal Harvey Milk ont été tués par balle.

Député Steve Simon: Combien d’homosexuels Dieu devra-t-il créer avant qu’on se demande si Dieu n’en veut vraiment pas?

Ellen DeGeneres: Je suis gay.

Randy Phillips (soldat américain): Papa, je suis gay.

Kurt Hummel (Glee): Je suis gay.

John Roberts (journaliste CNN): Will Philips refuse de prêter allégeance au drapeau dans sa classe de CM2 tant que la liberté et la justice ne seront pas garanties pour tous.

Voix off ABC: Il y a un mouvement pour lever l’interdiction faite aux hommes homosexuels de donner leur sang.

Jounaliste ABC: Les hommes gays ne sont plus autorisés à donner leur sang depuis 1985 à cause de la peur du sida. Une mesure que certains disent largement dépassée et plus du tout nécessaire.

Tony Perkins, président du Conseil de recherche sur la famille: Le comportement homosexuel est mauvais non seulement pour la société mais, plus important encore, pour les personnes qui ont ce comportement.

Blake Lewis, porte-parole des Boy Scouts d’Amérique: Les homosexuels et les athées ne devraient pas être autorisés à s’inscrire pour devenir des responsables ou des membres des Boys Scouts d’Amérique.

Député Barney Frank: Comment nous qui faisons les lois pouvons dire à un petit groupe parmi nos concitoyens: « Il y a quelque chose chez vous que certaines personnes n’aiment pas, alors vous ne pouvez pas demander du travail, vous pouvez être licencié, vous ne pouvez pas avoir de promotion ».

Citoyen: Je ne crois pas vraiment que le harcèlement soit un véritable problème à l’école.

Anderson Cooper: C’est l’histoire d’un jeune garçon nommé Ashton Brown, il vivait au Texas, il avait 13 ans et je parle au passé parce qu’il s’est tiré une balle dans la tête jeudi dernier.

Journaliste: Billy Lucas de Greensburg, dans l’Indiana, avait tout juste 15 ans lorsqu’il a été poussé à bout à force d’être harcelé.

Jamey Rodemeyer: Salut! C’est Jamey de Buffalo, New York. Je veux juste vous dire que ça finit par aller mieux.

Megan Murphy, journaliste: Âgé de 14 ans, Jamey Rodemeyer s’est suicidé dimanche.

Lady Gaga: Celle-ci est pour Jamey.

Charlize Theron: Quand le gouvernement commence à nous dire qui a le droit d’aimer et ce qu’est le bon amour, j’ai un problème avec ça.

Christine Gregoire, gouverneur de l’État de Washington: J’annonce aujourd’hui mon soutien à une loi qui donne aux couples de même sexe de notre État le droit de recevoir un certificat de mariage de l’État de Washington et les mêmes droits que les couples hétérosexuels.

Carrie Prejean, Miss Californie: Je crois qu’un mariage devrait être entre un homme et une femme. Je ne veux blesser personne, mais c’est comme ça que j’ai été élevée et c’est ce que je pense.

Journaliste MSNBC: C’était le sujet le plus controversé lors de la consultation. Je parle évidemment de la proposition 8. Il reste encore quelques bulletins à dépouiller mais il semble que cette mesure a été approuvée.

Sarah Silverman, actrice: Si vous êtes pour l’égalité des droits, pourquoi iriez-vous vous marier maintenant? C’est comme adhérer à un country-club qui n’autorise pas les Noirs et les Juifs. Il n’y a pas de différence.

Bill Clinton: Un soldat au service de notre pays qui dit ouvertement qu’il ou elle est homosexuel-le créera une présomption réfutable qu’il ou elle a l’intention de commettre des actes répréhensibles.

Dan Choi: Je suis responsable d’une section d’infanterie dans la garde nationale de l’armée de l’Etat de New York, et je dis ces trois mots ici aujourd’hui: je suis gay. Ces trois mots sont une violation du titre 10 du code des États-Unis.

Rachel Maddow: Le lieutenant Dan Choi a été renvoyé de l’armée américaine.

Journaliste: Les couples de même sexe de Virginie devraient-ils avoir le droit d’adopter?

Journaliste: Le gouverneur de Floride Charlie Crist a demandé à l’État de lever l’interdiction à l’adoption par des parents gays et lesbiens.

Journaliste: L’interdiction du mariage pour les couples homosexuels en Californie a été annulée par un juge fédéral à San Francisco.

Ellen DeGeneres: Le 12 février, un garçon ouvertement gay âgé de 15 ans, prénommé Larry et qui était en 4e, a été assassiné par un autre élève de 4e, nommé Brendan. Larry a été tué parce qu’il était gay.

Lisa Bloom, juriste: L’un des plus odieux et détestables vestiges de notre système juridique est la «gay panic defence», qui soutient que si une personne homosexuelle vous fait des avances et que vous n’aimez pas ça, vous pouvez exploser de rage et tuer cette personne. C’est une sorte de légitime défense.

Barack Obama: Nous ne sommes pas le genre de pays qui dit «don’t ask, don’t tell» [du nom de la loi qui empêchait les militaires homosexuels de servir ouvertement]. Nous sommes le genre de pays qui dit à des personnes différentes: «nous sommes un».

Foule: Trois, deux, un, [cris de joie]

Rachel Maddow: Nous commençons ce soir avec quelque chose de tout nouveau aux États-Unis aujourd’hui. C’est le premier jour.

Journaliste: La loi très controversée DADT a pris fin à minuit.

Christine Gregoire: Certains disent que les partenariats civils constituent la même chose que le mariage. C’est l’équivalent discriminant d’une formule du passé: «séparés mais égaux».

Zach Wahls: Vous êtes en train de dire que certains sont des citoyens de seconde classe qui n’ont pas le droit d’épouser la personne qu’ils aiment.

Sénateur: Vous aimez cette personne, mais vous ne pouvez pas vous marier avec elle. C’est une erreur.

Citoyen: C’est «séparés mais égaux», je peux être un citoyen de seconde classe.

Sénateur Mark J. Grisanti: Je n’ai aucun argument légal à présenter contre le mariage des couples de même sexe.

Dustin Lance Black: À tous les enfants gays et lesbiens ici ce soir, qui ont été traités de moins que rien par leur église ou par le gouvernement, ou par leur famille, vous êtes beaux. Vous êtes de merveilleuses créatures et vous avez de la valeur.

Pasteur: Notre mission est d’aller jusqu’à eux et d’apprendre aux gens à aimer et pas à haïr.

Ellen DeGeneres: Quand le message est si horrible que l’on peut mourir parce qu’on est gay, alors il faut changer de message.

Joel Burns, conseiller municipal de Fort Worth, au Texas: Les choses finiront par être plus faciles.

Dan Savage: Ça finit par aller mieux.

Zach Wahls: L’orientation sexuelle de mes parents n’a aucune influence sur le contenu de leur amour.

Martin Luther King: J’ai un rêve…

Pasteur: Nous avons toujours un rêve.

[Cri de Lady Gaga]

Barack Obama: C’est fait.

Lady Gaga: Que Dieu et les gays soient bénis!

Assemblée législative de New York: 33 voix pour, 29 voix contre. [cris de joie]

Hillary Clinton: Nous sommes sur la bonne voie de l’Histoire.

Ellen DeGeneres: Larry n’était pas un citoyen de seconde classe. Je ne suis pas un citoyen de seconde classe. Il n’y a rien de mal à être gay.

Via Same Same

soutien mur-violet