Médias, Société | 13.01.2012 - 12 h 36 | 0 COMMENTAIRES
  • ADFH
  • gilles bon-maury
  • Jean-Luc Romero
  • libération
  • valérie pécresse

Nicolas Sarkozy et le «oui» au mariage: réactions

Publié par
Pour Valérie Pécresse, «le président de la République n'a absolument pas changé d'avis et est défavorable à l'ouverture du mariage aux couples homosexuels». La Une de «Libération» fait-elle un flop?

La Une de Libération (lire: Nicolas Sarkozy: «oui» au mariage des couples de même sexe ou à l’union civile?) de ce vendredi 13 janvier, suscite des réactions, tant sur le fond que sur la forme (lire aussi: Nicolas Sarkozy favorable au mariage pour les couples gays et lesbiens? sur le blog E.D.H.).

«MARIAGE GAY LIGHT»
Jean-Luc Romero, conseiller régional d’Ile-de-France (apparenté PS) a été l'un des premiers à réagir hier soir (sur son blog et dans les médias) dénonçant un «ballon d’essai» et un «coup politique». «Lancer un ballon d’essai pour voir si promettre une nouvelle fois "un mariage gay light" ne va pas faire réagir trop vivement ses partisans et notamment les parlementaires le soutenant, écrit-il. Faire un coup politique car, en fin connaisseur de l’opinion, il sait qu’aujourd’hui les Français sont favorables au mariage gay et il espère qu’une partie de l’électorat homosexuel, qui l’a soutenu en 2007, peut mordre, une nouvelle fois, à l’hameçon». Et de conclure: «Cette fois-ci, les homosexuels ne seront plus dupes car, avec cette majorité conservatrice et décalée par rapport à son électorat, un gay qui vote pour la droite, c’est comme une dinde qui vote pour Noël».

POUR VALÉRIE PÉCRESSE, NICOLAS SARKOZY «N'A PAS CHANGÉ D'AVIS»
Une métaphore très reprise sur les réseaux sociaux et qui a été l'occasion d'un échange de haute volée entre Valérie Pécresse, porte-parole du gouvernement, et Jean-Luc Romero sur Twitter:

De plus, Valérie Pécresse est formelle: «Le président de la République n'a absolument pas changé d'avis et est défavorable à l'ouverture du mariage aux couples homosexuels», a-t-elle déclaré à l'AFP ce vendredi. Ce qui confirmerait la thèse qu'il s'agit bien d'une resucée de l'union civile, promesse de campagne non tenue du candidat Sarkozy en 2007, comme nous l'écrivions hier soir.

Gilles Bon-Maury, président de Homosexualités et Socialisme (HES), fustige lui des «mensonges à la Une». «Deux erreurs en une page: il ne s’agit pas du mariage et il ne s’agit pas d’une tentation puisque cette mesure est inscrite à son programme depuis cinq ans, écrit-il sur son blog. En 2007, Nicolas Sarkozy a promis. Il n’a pas tenu parole. En 2012, il n’a pas eu besoin de promettre: Libération s’en est chargé».

Quant à l'Association des familles homoparentales (ADFH), elle rappelle que le statut du beau-parent, permettant de «protéger les enfants des familles homoparentale», fut aussi une promesse de campagne non tenue, voire un «un enterrement de première classe avec révocation du ministre chargé du projet». Et de conclure: «Si le Président de la République tient dans sa présente mandature ses engagements de 2007, nous accorderons alors crédit à ses nouvelles promesses de candidat».

CARICATURE
En ce qui concerne la forme, la Une de Libération et sa caricature de gay en cuir a également été beaucoup commentée, notamment sur Yagg et sur Twitter. «Il ne s'agit pas d'être drôle ou pas! La Une ne me choque pas, c'est juste se tirer une balle dans le pied! (…) C'est contre-productif», a twitté Laurent Ruquier, cité par Ozap. Alors que Nicolas Demorand, directeur de la rédaction du quotidien, s'est défendu de toute homophobie.

Print This Post
Profile photo of Yannick Barbe
Publié par
Directeur de la rédaction de TÊTU
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.