Non non non, RuPaul n’est pas candidat à la présidence des États-Unis. La reine des drag queens a tenu à le préciser à celles et ceux qui la confondraient avec le candidat républicain Ron Paul (celui que soutient Kelly Clarkson).

«N’oublions pas que ce grand pays a été fondé par un groupe d’hommes en perruques», a rappelé RuPaul quelques heures avant les débats qui ont opposés les candidats à l’investiture républicaine et à quelques jours de la primaire de demain, mardi 10 janvier.

RuPaul, dont les fans ont regretté qu’il n’ait pas fait son annonce en robe, qui est aussi un peu en promo de la 4e saison de son émission de télé-réalité RuPaul’s Drag Race, qui débutera le 30 janvier sur la chaîne LGBT Logo, a également délivré un message à Ron Paul et aux autres candidats républicains: «Si vous ne pouvez pas vous aimer, comment diable allez-vous pouvoir aimer autrui?» Et d’ajouter: «Je peux avoir un “amen”?», que la foule en délire lui a évidemment délivrer, avant qu’il ne l’exhorte à voter.

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur ‪RuPaul in Manchester NH 1-7-12‬