Souvenez-vous. En février dernier, Yagg avait interviewé Brenda Mutesi, jeune lesbienne tout juste débarquée d’Ouganda et demandeuse d’asile en France. Elle venait de fuir son pays, où, après le meurtre de l’activiste gay David Kato, la traque des homos avait pris une nouvelle ampleur.

MULTIPLES DÉMARCHES
Après de multiples démarches, parfois humiliantes – l’accueil des étrangers en préfecture n’est pas digne de la cinquième puissance économique du monde – Brenda a pu déposer sa demande à l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et des apatrides). Elle a aussi obtenu l’aide de l’Ardhis (Association pour la reconnaissance des droits des homosexuels à l’immigration et au séjour) dans ses démarches.

Le 13 décembre 2011, soit près de dix mois après son arrivée en France, Brenda obtenait enfin le document tant attendu et qui la place sous la protection de la République française. C’est quelques jours après que nous l’avons à nouveau interviewée.