Société | 26.12.2011 - 19 h 18 | 0 COMMENTAIRES
  • Anthony Martinez
  • cardinal
  • chicago
  • Église catholique
  • Francis George
  • gaypride
  • Ku Klux Klan
  • pétition

Quand l’archevêque de Chicago compare les mouvements gays au Ku Klux Klan

Publié par
Le cardinal Francis George est l'objet de vives critiques et doit faire face à des appels à sa démission.

Le torchon brûle entre le cardinal Francis George, archevêque de Chicago, et les associations LGBT de la ville. À l'origine du conflit, la décision des autorités municipales de déplacer l'horaire de départ de la gay pride annuelle de midi à 10 heures pour des raisons de sécurité. L'année dernière, la manifestation avait attiré plus 800000 personnes. Inacceptable aux yeux du prêtre de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, dont l'église est sur le chemin du cortège, et qui craint de voir défiler des homos au moment de son service.

«QUI EST L'ENNEMI? L'ÉGLISE CATHOLIQUE»
Interrogé sur cette affaire par l'antenne locale de Fox News, le chef du diocèse de Chicago en a profité pour voler au secours de son prêtre et dire tout le mal qu’il pensait des mouvements LGBT: «Vous ne voulez pas que le mouvement de libération gay se transforme en quelque chose comme le Ku Klux Klan pour manifester dans les rues contre le catholicisme», a-t-il déclaré. Lorsque l’un des animateurs lui fait remarquer que l’analogie est peut-être exagérée, le cardinal enfonce le clou: «Oui, elle l’est. Mais regardez la rhétorique du Ku Klux Klan et celle de certains mouvement de libération gays. Qui est l’ennemi? L’Église catholique».

Pour rappel, le Ku Klux Klan (ou KKK) est une organisation fondée aux États-Unis au milieu du XIXe siècle qui prône la suprématie blanche protestante. Devenue tristement célèbre pour les uniformes de ses membres, composés d'une robe et d'un capuchon de couleur blanche, et par ses nombreux lynchage de noirs.

Vous pouvez revoir la sortie de l'archevêque à partir de 0:34:


Si vous n'arrivez pas à lire la vidéo, cliquez sur Cardinal Francis George Comments on Gay Pride Parade

APPELS À LA DÉMISSION
La comparaison a profondément choqué les associations LGBT de Chicago. Depuis le coup d'éclat cardinalice, les appels à la démission s'enchaînent: «Le cardinal George est allé trop loin, il devrait s'excuser gracieusement et démissionner de son poste», estime Tracy Baim, éditorialiste du site LGBT Windy City Times. Selon Chris Pett, président de Dignity Chicago, une association qui accueille les LGBT catholiques, les déclaration du prélat nuisent à l'image de l'Église catholique: «Où se trouvent la charité et l'amour du cardinal envers la communauté LGBT? Ceci est une nouvelle tentative de faire de l'Église une victime alors que tant de jeunes sont victimes d'exclusion et d'intolérance de la part de leurs paroisses».

PRIS EN EMBUSCADE?
Selon Anthony Martinez, directeur de The Civil Rights Agenda, une association, qui, comme son nom l'indique, milite en faveur de l'égalité des droits, les propos de l'archevêque seraient à la mesure de la nervosité de l'Église après le vote accordant aux gays et aux lesbiennes le droit de s'unir en Illinois. Se sentant en perte d'influence face aux nouveaux droits accordés dans d'autres États aux LGBT, l'Église aurait fait de la liberté religieuse une priorité: «Je pense que d'une certaine manière, il [le cardinal, ndlr] se sent pris en embuscade par la communauté LGBT en raison de ses prises de position. Mais la manière dont nous abordons ces questions et la façon dont nous nous exprimons n'est pas dirigée contre l'Église catholique, elle est dirigée vers les personnes qui s'opposent à nos droits civils», avance Anthony Martinez dans les pages du Chicago Tribune.

ADOUCISSEMENT
Devant le flot de critiques, un porte-parole de l'archidiocèse a tenté d'expliquer que les paroles du cardinal avaient été reprises «hors de leur contexte». Une déclaration qui n'a pas suffi à éteindre l'incendie: une pétition réclamant la démission de l'archevêque a aussitôt été mise en ligne. Elle a déjà recueilli plus de 3700 signatures.

L'archevêque a-t-il senti qu'il était allé trop loin? Confronté à ses déclaration lors d'une visite dans un hôpital le dimanche de Noël, le cardinal Francis George a tenté d'adoucir sa position: «Bien sûr, il est absurde de dire que la communauté gay et lesbienne est le Ku Klux Klan, a-t-il reconnu du bout des lèvres, avant d'ajouter: Mais si vous organisez un défilé qui ressemble à des défilés que nous avons eu par le passé, parce que elle nous empêche d'adorer Dieu, eh bien, la comparaison ne porte pas sur les gens mais sur la parade». Il n'est pas certain que cette dernière déclaration apaise les relations entre l'Église catholique et la communauté LGBT.

Photos MattHucke et Photobra Adam Bielawski

Print This Post
Profile photo of Paul Denton
Publié par
Bonjour. Je suis journaliste-CM spécialisé dans la gestion des réseaux sociaux Mes blogs sur Yagg: http://yagg.com/author/paul-denton/ Accro à l'info sous toutes ses formes. J'adore les séries télé, la gastronomie, les plaisirs de la chair et les randonnées.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (0)

Les commentaires sont fermés