Ce soir, à 20h50, Canal+ propose Sex Wiz Antoine, 90 minutes d’un périple socio-sexuel présenté par Antoine de Caunes et Julie Ferrier. Ou comment le sexe se manifeste dans l’art, le sport, la politique, etc. Vaste sujet me direz-vous et surtout prétexte à montrer des seins nus et le reste – l’émission est quand beaucoup mieux écrite et réalisée que la moyenne.

SEXE ET POLITIQUE
Si l’ensemble est largement hétérocentré, plusieurs sujets ont cependant retenu notre attention. Comme celui sur la polémique suscitée par les «tests phallométriques», en République tchèque, censés certifier l’orientation sexuelle et utilisés sur des demandeurs d’asile. Ou encore celui sur le mouvement féministe Femen en Ukraine, des femmes qui utilisent leur corps pour revendiquer leurs droits.

FAIRE L’AMOUR AVEC LA NATURE
Plus léger, les ateliers eco-sex d’Annie Sprinkle – célèbre activiste pro-sexe – et Beth Stephens à San Franciso où l’on apprend à faire l’amour dans et/ou avec la nature. On adore tout particulièrement le bondage avec sequoia ou l’herbilingus. Très fun. Plus impressionnant, le Surra de bunda (le «coup de croupe»), une danse inventée par des Brésiliennes qui frappent littéralement des hommes avec leurs fesses. Un trip entre humiliation (les filles n’y vont pas mollo) et plaisir (ces messieurs en redemandent). Sans oublier une conversation passionnante avec Christophe Bier, auteur du Dictionnaire des films français pornographiques et érotiques en 16 et 35 mm et qui nous livre quelques délicieuses anecdotes venues d’un temps où il y avait du poil dans les films X.

CONFESSIONS DE PEOPLE
Enfin, signalons les interventions de quelques personnalités invitées qui passent à la «confession». On apprend que Marjanne Satrapi a fait l’amour la première fois avec un petit copain… homo, que Louise Bourgoin fantasme sur Daphné Roulier, José Garcia sur Julio Iglesias et Lambert Wilson sur George Clooney. Quant à Muriel Cousin, la compagne de Stéphane Guillon, elle confie des fantasmes homosexuels… ce qui n’a pas l’air de plaire à ce dernier.