«L’homosexualité a été dépénalisée dans toute l’Europe, mais les préjugés et l’hypocrisie à l’égard des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT) ont toujours cours en Europe, a déclaré dans un communiqué le Secrétaire général du Conseil de l’Europe, Thorbjørn Jagland, à la veille de la Journée internationale des droits de l’Homme. Récemment, des lois discriminatoires ont été proposées et même adoptées dans des pays comme la Lituanie et l’Ukraine ou encore dans certaines régions de la Fédération de Russie. C’est une violation des droits de l’Homme fondamentaux et un coup dur pour les progrès réalisés dans la protection et la défense de la dignité humaine.»

«Les gouvernements européens, ainsi que les leaders politiques et moraux, savent que la Convention européenne des droits de l’Homme bannit toute persécution fondée sur l’identité sexuelle, rappelle-t-il. Il ne faut jamais l’oublier; c’est le message que je souhaite délivrer cette année à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’Homme: les droits de l’Homme valent pour tous ou pour personne.»

Photo Candice Imbert/Conseil de l’Europe