Le 12 novembre dernier, le Comité LGBT créé par la Halde a repris ses travaux dans le cadre de la nouvelle entité du Défenseur des droits. Ce comité travaille notamment sur les questions professionnelles. Trois questions à Jérôme Beaugé, d’Homoboulot, qui fait partie du comité.

Quel était l’objet de la réunion? Depuis 2 ans, le collectif Homoboulot fait partie du Comité LGBT initié par la Halde afin d’instaurer un dialogue et faciliter la constitution des dossiers de victimes de discrimination. Lors d’un comité LGBT de rentrée, Dominique BAUDIS, le nouveau Défenseur Des Droits a confirmé la reprise des travaux initiés par la Halde et notamment la création d’un groupe de travail spécifique LGBT / Emploi. Le collectif Homoboulot a porté ce projet depuis deux ans afin qu’un vrai travail soit fait en matière de prévention. La première réunion d’octobre a été l’occasion pour chaque participant de rappeler les problématiques LGBT dans l’emploi ainsi que les préconisations que nous défendons au sein de nos associations. Il s’agissait d’abord de réfléchir à l’élaboration d’un projet de prévention des discriminations et de promotion de l’égalité des personnes LGBT dans l’emploi.
Ce projet devrait prendre la forme d’une consultation des entreprises sur les questions LGBT. Quels en sont les objectifs? Le premier objectif est de se rendre compte de la vision des entreprises des LGBT dans l’entreprise. Mais l’objectif second est surtout de pouvoir faire naitre un débat dans les milieux professionnels et de permettre aux directions des ressources humaines et cadres encadrants de s’approprier le sujet et de les accompagner à travers la création de supports d’informations et de formations.
Avez-vous le sentiment que l’intégration de la Halde dans l’entité du Défenseur des droits a changé quelque chose?
L’intégration de la Halde dans la nouvelle entité Défenseur Des Droits pouvait dans un premier susciter des inquiétudes notamment le fait que la lutte contre les discriminations soit noyée au milieu des autres sujets du Défenseur Des Droits.
Les dernières semaines nous ont pour l’instant montré que le Défenseur Des Droits avait aujourd’hui des positions engagées et prônant l’égalité , sur son domaine de compétences notamment sur l’inégalité créée par la pension de réservée aux couples mariés , sur l’alignement du délai de prescription des délit homophobes  ou encore sur la révision nécessaire de l’exclusion générale des gays du don du sang. La dernière intervention en date est le courrier envoyé par Dominique Baudis, Défenseur des droits, au Ministre du travail, de l’emploi et de la santé, Xavier Bertrand et à la Ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale,  Roselyne Bachelot-Narquin, en leur demandant la modification de l’article L. 3142-1 du Code du travail afin d’ouvrir un droit au congé pour la conclusion d’un pacs.
Un des intérêts de la nouvelle structure est de rapprocher certains sujets intéressants des LGBT : défense des enfants et thèmes relatifs à l’homoparentalité, et le réseau national des correspondants du Défenseur Des Droits pourra être utilisé pour les opération de prévention de la nouvelle structure.