Il y a une semaine, le 29 novembre, le Sénat nigérian adoptait une loi interdisant le mariage des couples gays et lesbiens. Le texte est loin de s’arrêter là, qui prohibe toute manifestation publique d’affection entre personnes de même sexe, la création d’associations ou d’établissements homos, voire, selon certaines interprétations, la simple cohabitation de deux personnes, quelle que soit leur relation. Les peines prévues vont jusqu’à 14 années d’emprisonnement.

Une pétition de soutien a été lancée par des associations locales en partenariat avec AllOut.org. Lundi 5 décembre, des activistes sont allé-e-s déposer au Nations Unies une lettre destinée au président nigérian, Goodluck Jonathan, l’exhortant à ne pas ratifier la loi.

En 2006, un texte similaire avait déjà été proposé mais avait finalement été rejeté par le Parlement sous la pression internationale, rappelle la Coalition pour les droits sexuels (CDSR).

Signer la pétition

Lire le texte de loi (en anglais)

Photo AllOut.org

soutien yagg