Sport, Terrains de Jeux | 25.11.2011 - 16 h 00 | 1 COMMENTAIRES
Jo-Wilfried Tsonga, Lionel Messi, Johnny «Jayieh» Saelua, quand on vous dit que tout va bien
Publié par
Une chronique très méthode Coué…

Le Français est qualifié pour les demi-finales des Masters, le meilleur footballeur du monde joue dans la rue, une trans’ samoane aide son équipe à remporter son premier match de qualification pour la Coupe du Monde.

Master class. Jo-Wilfried Tsonga est en demi-finale du Masters de Londres, la finale du circuit qui rassemble les huit meilleurs joueurs du monde. Le Français a disposé hier soir de Rafael Nadal en un match explosif (7-6, 4-6, 6-3). Battu par Roger Federer d’entrée mais vainqueur de Mardy Fish dans les poules qualificatives, il est le premier Français à atteindre cette escale après Gilles Simon en 2008 et Sébastien Grosjean en 2001. En demi-finale, Tsonga pourrait rencontrer David Ferrer, Novak Djokovic ou Tomas Berdych. «En fait, mon problème, c’est que je n’étais pas assez passionné, a déclaré le Français en conférence de presse. Je voulais avancer dans le domaine social. Je jouais pour réussir ma vie. Et, récemment, je me suis découvert une nouvelle passion qui est le tennis!». Bon, à part ça, on voudrait pas dire mais les filles ont déjà fait mieux. En 2005, lors des Masters de Los Angeles, Mary Pierce et Amélie Mauresmo s’étaient retrouvées en finale. C’est Amélie qui avait gagné. Et allez, on se refait les extraits de cette finale somptueuse. Parce que tout va bien, on a dit.

Si vous ne pouvez pas regarder la vidéo, cliquez sur [HL] Mary Pierce vs. Amelie Mauresmo 2005 WTA Championships [F] [2/2]

Retrouvailles. Tirage au sort plutôt favorable pour les footballeuses lyonnaises pour les quarts de finale de la Ligue des champions. Les championnes en titre recevront les Danoises de Brondby le 14 mars 2012 (retour la semaine suivante). En cas de qualification, elles pourraient retrouver en demi-finale les Allemandes de Potsdam contre qui elles ont été finalistes en 2010 et 2011 (une défaite, une victoire). En attendant le printemps, les Lyonnaises font le spectacle dans le championnat de France où elles sont deuxièmes, derrière Juvisy. Dimanche, Louisa Necib et toutes les autres se déplacent à Soyaux, lanterne rouge de la compétition.

Transfert. Meuh non Lionel Messi ne quitte pas Barcelone. Même si vous ne savez pas que le foot se joue à 11, que les Verts c’est Saint-Étienne en langage ballon, même si vous revenez d’un voyage de nulle part où il n’y a pas de portable, d’ordi, de wifi, de journaux, vous l’auriez su! Mais transfert il y a et dans le monde du jeu vidéo ça fait du bruit. Le meilleur joueur du monde a quitté un éditeur de jeux vidéos pour un autre. En 2012, vous pourrez la jouer comme Messi en foot de rue, partout où vous voulez, près des plages de sable fin, la nuit sur le bitume. Vous suivez? Regardez plutôt.

Si vous ne pouvez pas regarder la vidéo, cliquez sur FIFA Street – Trailer Messi

Cirque blanc. Et c’est reparti pour un tour. Après le prologue de Solden en octobre, la Coupe du monde de ski alpin bat son plein outre-Atlantique. Les garçons descendent à Lake Louise, au Canada, et les filles sont à Aspen, dans le Colorado, aux États-Unis. Chez ces dernières, la saison devrait être à nouveau marquée par le duel entre Maria Höfl-Riesch (elle s’est mariée en avril dernier) et Lindsey Vonn. En 2011, l’Allemande avait supplanté l’Américaine, tenante du titre, dans la course au gros globe de cristal qui récompense la meilleure du classement général de la Coupe du monde. Premier round cette saison pour Lindsey Vonn, victorieuse du géant de Solden et qui, promis, a bossé les épreuves techniques (slalom et géant) pendant l’été pour y être plus régulière entre deux victoires en descente ou en super-G.

Victoire puissance 2. Selon les règles de la fameuse loi de proximité chère au journalisme (en très gros, ce qui est plus proche a plus de chances de capter l’attention), l’information est passée presque inaperçue. Pour eux, pourtant, elle est énorme. L’équipe des Samoa américaines de football a remporté, mardi 22 novembre, le premier match de son histoire. C’était lors d’une rencontre en qualification pour la Coupe du Monde 2016. Victoire 2-1 sur les Tonga après avoir perdu 30 matches depuis la création de l’équipe en 1984. Événement aussi, car c’est la première fois qu’était titularisée Johnny «Jayieh» Saelua. Cette footballeuse est en effet une fa’afafine, un «troisième genre» très intégré dans la société polynésienne et qu’on inclurait, chez nous, par simplification, parmi les trans’. Il semblerait que ce soit une première dans les qualifications de la Coupe du Monde. «L’équipe m’accepte et il existe un respect mutuel, a déclaré Johnny «Jayieh» Saelua, citée par James Montague, du New York Times, qui, sur Twitter, l’a qualifiée de «joueuse du match». C’est génial. Ça fait partie de la culture». Bon week-end.

Photos DR / Dr. Hans Höser / James Montague

Print This Post
 
LES réactions (1)
  • Par sylvainj 28 nov 2011 - 12 H 19
    Avatar de sylvainj

    Très belle info sur Johnny «Jayieh» Saelua. A quand une interview ? :)

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.