Pascal Legal, 44 ans, patron du gay-friendly Café du Théâtre, à Besançon, a été assassiné dans la nuit de dimanche à lundi, de 90 coups de couteau, chez lui. Aucune piste n’est pour l’heure exclue. Si des objets ont disparu de l’appartement, le vol ne semble néanmoins pas être le mobile du meurtre. Comme l’a expliqué le procureur de la République Alain Saffar à France 3 Franche-Comté, Pascal Legal connaissait probablement son agresseur: l’appartement était fermé à clef. La police s’attache donc à reconstituer son emploi du temps.

Plusieurs centaines de personnes ont rendu hommage à la victime, hier, mardi 15 novembre, devant le Café du Théâtre, un recueil sera célébré ce soir, de 18h30 à 20h en l’église Saint Pierre.

De nombreux messages de condoléances se succèdent sur la page Facebook du bar-restaurant. «La disparition de Pascal Legal est une immense peine, je le sais, pour beaucoup d’habitués du café du théâtre, a déclaré Jean-Louis Fousseret, le maire de la ville, dans un communiqué. Il avait fait de ce lieu un espace de liberté, où la différence était une richesse.»

Photo Café du Théâtre (via Facebook)