Le ministère public ne s’étant pas opposé à la demande de changement d’état civil de Chloé Avrillon avec maintien du mariage qui l’unit à Marie, Corine Cestino et Sophie Hasselauer, amies du couple, ont décidé de s’engouffrer dans ce qui ressemble de plus en plus à une brèche pour poursuivre leur combat vers l’ouverture du mariage aux couples homos.

Après l’échec de leur question prioritaire de constitutionnalité (lire Le Conseil constitutionnel valide l’interdiction du mariage aux couples gays et lesbiens), les deux femmes et leur avocat, Emmanuel Ludot, repartent au front, avec optimisme. «Le mariage n’a pas en soi une importance fondamentale, explique Sophie à France 3 Champagne-Ardenne. En revanche, ce qui nous paraît le plus important, c’est d’obtenir la filiation.» «Si on fait une démarche, c’est qu’on pense qu’elle peut aboutir, renchérit Corine. Après, ça dépend de tellement de choses qui nous dépassent…»

«La Chancellerie a décidé de laisser faire, pensant que le flou du mariage homosexuel est trop important, qu’on n’a plus les moyens de l’endiguer, et qu’on préfère laisser les juges préparer le terrain du mariage homosexuel pour que les politiques n’aient pas ce fardeau-là en pleine période électorale», affirme leur avocat, Me Ludot.

Pour voir le reportage de France 3, cliquez sur l’image.