Santé
Marches des Fiertés 2014
Santé | 25.10.2011 - 15 h 58 | 6 COMMENTAIRES
La brochure «Santé des lesbiennes: mythes et réalités» de l’Ilga veut «démonter les clichés un à un»
Publié par
Effet d'optique ou vrai changement? Parler santé lesbienne semble de moins en moins tabou.

Effet d’optique ou vrai changement? Pendant longtemps, parler santé lesbienne a pu sembler tabou mais deux projets menés à terme coup sur coup (sans oublier la campagne Comment ça va les filles?, réalisée par Yagg avec l’Inpes) ont pris le sujet à bras le corps.

Yagg vous a déjà parlé de la brochure Tomber la culotte (Le Kiosque Infos Sida et Sida Info Service). Nous nous intéressons aujourd’hui à une autre brochure, Santé des lesbiennes: mythes et réalités, réalisée par l’International lesbian, gay, bisexual, trans and intersex association (Ilga) avec le soutien de la Fondation belge contre le cancer et de 9 associations belges.

Pour en savoir plus, nous avons posé quelques questions à Patricia Curzi, coordinatrice du projet pour l’Ilga, et Mélanie Gerrebos, de l’association Tels Quels, qui a participé à la conception.

On a tendance à plutôt voir l’Ilga comme travaillant au niveau politique, comment l’idée de cette brochure consacrée à la santé lesbienne est-elle née?
Patricia: De nos membres! En 2010 nous leur avons demandé dans quels domaines la fédération devrait travailler dans les années à venir. Deux lignes directrices sont clairement sorties de ce sondage: continuer notre travail aux Nations Unies et poursuivre nos efforts de promotion de la santé des lesbiennes. Cela montre bien que la santé est considérée comme un droit humain fondamental. Ilga a déjà mené des projets de même type: en 2006 et 2007 nous avons coordonné une brochure de prévention du cancer du sein et du col de l’utérus et réalisé le rapport La santé des femmes lesbiennes et bisexuelles: questions locales, préoccupations communes. Cette fois-ci nous avons décidé de nous attaquer aux mythes entourant la santé des lesbiennes.

Le projet s’intitule Santé des lesbiennes: mythes et réalités, pourquoi?
Mélanie:
Il existe très peu de brochures d’information ou de prévention exclusivement réservées aux lesbiennes. Ce qui me plaisait dans cette brochure, au-delà des informations sur la santé, c’est le côté mythe/réalité. Qu’on soit homo ou hétéro, on a toutes et tous des représentations du monde lesbien. Avec cette brochure on démolit un peu ces clichés et on lève le voile sur certains mythes en faisant référence à la réalité.

Quels sont les mythes les plus répandus?
Mélanie:
Les stéréotypes sont nombreux! De mon point de vue, le plus commun est celui de «la lesbienne» qui ne peut être qu’ultra masculine: la camionneuse habillée en pantalon, boots et chemise de bucheron qui exercerait une profession d’homme. À y regarder, on se rend vite compte que c’est un mirage. Oui, il existe des lesbiennes qui ont un côté masculin assez prononcé, mais ce n’est qu’une partie de leur être. Il n’y a pas un style ou un type de lesbienne, il existe autant de types de lesbiennes qu’il y a de femmes sur terre. Un mythe tout aussi ancré est celui des relations amoureuses. On entend qu’au sein d’un couple de lesbiennes, c’est juste une histoire de sexe et qu’il n’y a pas de sentiments d’amour.

Quel est l’objectif de ce projet?
Patricia:
Informer, bien sûr, pour que les lesbiennes prennent meilleur soin de leur santé! La publication se moque des clichés, en les démontant un à un. Il y a beaucoup d’illustrations et même un quiz pour rendre la chose plus légère. Si nous arrivons à faire que les lectrices parlent entre elles de leur santé, ce serait gagné… Parler de santé entre nous permet de briser certains tabous: le silence, la difficulté à s’exprimer face à un professionnel de la santé souvent ignorant de nos réalités rend la prise de soin difficile et trop solitaire!

À qui s’adresse-t-il?
Mélanie:
Chacun des volets (Cancer, IST&VIH et le bien-être) concerne plusieurs publics. Les femmes, homosexuelles ou hétérosexuelles, bien sûr, et au-delà l’ensemble des publics LGBTI mais aussi l’entourage immédiat, la famille et les ami-e-s, et celui plus éloigné comme le médecin traitant et les travailleurs sociaux. Si les médecins jouent le jeu en le mettant à disposition dans leurs salles d’attente, la publication contribuera aussi à démystifier le terme «lesbienne»! Les feuillets peuvent être utilisés auprès du grand public afin de démonter de vieux mythes liés à l’homosexualité féminine, mythes qui ont un impact néfaste sur la façon dont les lesbiennes elles-mêmes vivent leur santé. Quant on ajoute à cela, l’ignorance ou le déni de la plupart des professionnels de la santé… il est vraiment essentiel d’être visible!

Lire la suite et la fin page suivante

Print This Post
Avatar de Judith Silberfeld
Publié par
Cofondatrice et rédactrice en chef de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (6)
  • Par Red 25 oct 2011 - 17 H 40
    Avatar de Red

    Une bonne nouvelle ne vient jamais seule :D

     
  • Par Red 27 oct 2011 - 1 H 40
    Avatar de Red

    Après lecture…enfin lecture de la moitié…j’ai pas pu aller plus loin…c’est illisible leur truc :(

     
  • Par Judith Silberfeld 27 oct 2011 - 9 H 51
    Avatar de Judith Silberfeld

    @red J’ai lu et relu la brochure avant de faire l’interview, elle est comme toutes les brochures, il y a beaucoup d’infos en peu de pages, mais je ne vois pas ce qu’elle a d’illisible. Qu’est-ce qui t’a gênée?

     
  • Par Red 27 oct 2011 - 12 H 48
    Avatar de Red

    @judith justement (je m’exprime mal) ya trop d’info, trop concentrée, trop de textes, ça m’a saoulée quoi. Je trouvais Tombez la culotte beaucoup plus agréable, j’ai tout lu avec plaisir et sans m’ennuyer.

     
  • Par Judith Silberfeld 27 oct 2011 - 14 H 14
    Avatar de Judith Silberfeld

    @red Ok, je comprends. Les 2 brochures ne s’adressent pas à la même cible, celle de l’Ilga a aussi (et peut-être surtout) vocation à être diffusée auprès de lesbiennes dans des pays où il y a peu ou pas d’infos sur la santé lesbienne.

     
  • Par Red 27 oct 2011 - 16 H 33
    Avatar de Red

    @judith c’est vrai ! :)

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.