La 17e chambre du tribunal de grande instance de Paris a condamné Francis Neri, blogueur de 71 ans, à un euro de dommages et intérêts pour atteinte à la vie privée. Dans un post publié en juillet dernier, Francis Neri relayait des rumeurs selon lesquelles la première secrétaire du Parti socialiste et maire de Lille avait des «problèmes d’alcoolisme», serait homosexuelle et que son mari, Jean-Louis Brochen, serait un “défenseur des provocateurs salafistes et communautaristes».

Le tribunal n’a pas retenu le délit de diffamation (l’alcoolisme est une maladie) mais a revanche estimé que «l’orientation sexuelle relève par nature de l’intimité de la vie privée». Insinuer qu’une personne est homosexuelle porte donc atteinte à sa vie privée.

Ce jugement «restitue aux blogs leur réalité, c’est-à-dire qu’ils offrent des échanges de l’ordre des conversations de bistrots», a commenté Renaud Bettcher, l’avocat de Francis Neri, cité par 20minutes.fr.

Photo Capture de la vidéo ‪Le blogueur anti-Aubry sous le grill‬