Comme Jamey Rodemeyer il y a quelques semaines, Jamie Hubley, 15 ans, se faisait régulièrement traiter de pédé au lycée et comme lui il a choisi de mettre fin à ses jours, rapporte l’Ottawa Citizen. Autre similitude, tous deux avaient largement fait part de leur désespoir en ligne, sur un blog Tumblr et sur une chaîne Youtube. La lecture du tumblr de Jamie, qui montre que le jeune homme se battait avec une dépression sévère, est d’ailleurs particulièrement éprouvante. Les photos d’auto-mutilations alternent avec des posts manifestant son envie d’en finir, des photos de beaux garçons qui s’embrassent ou des messages d’incompréhension de ses amis, jusqu’au post final, intitulé «Je suis une victime de l’amour», où il fait ses adieux, avec une référence explicite à la campagne It Gets Better:

«C’est triste d’être triste. Cela fait trop longtemps que je suis comme ça. Je ne supporte pas l’école, je ne supporte pas la terre, je ne supporte pas la société, je ne supporte pas les cicatrices sur mes bras, je ne supporte plus rien du tout.

Je ne veux pas que mes parents pensent que c’est de leur faute non plus. J’aime mon père et ma mère. C’est juste trop dur. Je ne veux pas attendre trois ans de plus. Comment sait-on seulement si ça va aller mieux? Ce n’est pas vrai.»

Son post se termine sur une référence à Glee: «Remember me as a unicorn» («Rappelez-vous de moi comme d’une licorne»). Dans la série, une licorne est un être fabuleux qui sait qu’il est magique et qui ne s’en cache pas.

Malgré tout, ses ami-e-s se souviennent de lui comme d’un garçon malheureux mais souriant: «Même s’il se sentait tout le temps mal, il arrivait toujours à donner le sourire à tout le monde», raconte l’une de ses amies à l’Ottawa Citizen.

Le journal en profite pour rappeler qu’au Canada, le suicide est la deuxième cause de mortalité pour les 10-24 ans et que les jeunes LGBT sont particulièrement touché-e-s.

Enfin, comme Jamey Rodemeyer, Jamie Hubley aimait aussi beaucoup Lady Gaga. Dans une vidéo on peut le voir reprendre Born this way:

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Born this way Cover