«T’es un gay, d’accord, tu fais ce que tu veux de ton cul. Je vois que tu réponds dans une interview, espèce de grosse baltringue de merde! Ton rap de mes couilles, tes clips sont de la merde! Arrête de parler sur moi avec ton rap de merde, gros sac à merde! C’est toi qui est pas un rappeur!» Manifestement, Cortex (à droite sur la photo) n’a pas digéré l’interview que le rappeur Monis (à gauche) a accordé à un blog du site participatif LePlus du Nouvelobs, le 5 août dernier. Interrogé sur les dérapages homophobes des rappeurs, celui que l’on surnomme «le rappeur gay» est revenu sur le lourd passif du provocateur.

«CORTEX N’EST PAS RAPPEUR»
«Déjà Cortex n’est pas rappeur», déclarait-il, fustigeant une déclaration «pas très glorieuse». Monis a également accusé Cortex d’être en «manque de célébrité», estimant qu’il montrait «avant tout son ignorance».

Si vous n’arrivez pas à lire cette vidéo, cliquez sur cortex clash monis le rappeur gay !!!

«ÇA M’A FAIT RIRE»
«J’ai pris connaissance de cette vidéo hier sur Facebook», déclare Monis à Yagg. «La première fois que je l’ai regardée, ça m’a fait rire. Parce que ça confirme exactement ce que j’ai dit au Nouvelobs. Il [Cortex] ne fait pas du rap, c’est juste un guignol. Avec cette vidéo, il se ridiculise».

Début juillet, Cortex s’en était pris à Samy Messaoud et au clip de sa chanson Je suis gay où ce dernier apparaît nu et prend des poses plus que suggestives (lire: À quoi joue le rappeur Cortex?). Tout en le couvrant d’insultes, il s’estimait victime de censure. Censure qu’il expliquait par du «racisme» que l’«autre cage aux folles» ne subirait pas, selon lui. Ultime provocation, Cortex se défendait d’être homophobe, préférant rejeter la faute sur «les gays qui contrôlent».

PAS DE PLAINTE 
Sur le Facebook officiel de Monis, ses fans lui rendent hommage à travers des messages de soutien. Mais le débat qui agite les commentaires porte sur l’attitude à adopter face à ce type de propos. «Maintenant il faut agir concrètement, ça a trop duré», s’exclame un fan. «J’ai bien sûr été choqué par la vidéo de Cortex, lui répond un internaute, qui estime néanmoins qu’«il faut continuer d’avancer sans y prêter trop d’attention».

C’est la stratégie que semble privilégier le rappeur. Contrairement à Samy Messaoud, qui a annoncé son intention de déposer plainte contre Cortex, Monis n’envisage pas pour le moment de porter cette dernière vidéo devant la Justice. «Franchement, je n’en vois pas l’utilité. Je ne veux pas dépenser mon temps et mon énergie pour rien», explique-t-il.

«De toute façon, c’est quelqu’un qui a beaucoup de gens contre lui. Mais les mots qu’il a contre moi n’ont rien avoir avec les propos qu’il a tenu contre ce chanteur gay. Comme je l’ai dit sur Facebook, je lui répondrai en musique». Monis a la classe.