L’été a son traditionnel marronnier: le sondage. Ce n’est pas tant qu’il n’y en ait pas le reste de l’année mais la saison étant pauvre en rédacteurs, à défaut de l’être en actualité, L’Équipe Mag a donc publié dans son numéro du 13 août, les résultats de son sondage estival: qui est le sportif en activité préféré des Français?

Ce sondage, à mettre au crédit de l’institut TNS Sofres, a été effectué auprès d’un échantillon national de 1071 personnes représentant l’ensemble de la population française âgée de 15 ans et plus. Il n’a donc pas été réalisé auprès des seuls lecteurs du journal L’Équipe.

Et qu’y découvre-t-on? Jeannie Longo élue sportif préféré des Français! Aie, j’ai mal à mon sport!

Malgré tout le respect que je lui dois, les Français n’auraient donc trouvé personne d’autre à citer qu’une athlète de 52 ans parmi la liste des 50 noms de sportifs en activité qui leur a été présentée?!… L’image des athlètes français, footballeurs en tête, est-elle à ce point dégradée, qu’on en vient à mettre sur un piédestal quelqu’un qui n’a certes plus rien à prouver, si ce n’est la possible longévité d’un sportif de haut niveau, qui a un palmarès long comme un parchemin et le caractère qui va avec, mais qui est, comment dire, d’une autre génération!

Les raisons d’un tel choix par les personnes interrogées seraient intéressantes à analyser. Notons au passage qu’elle est sortie première parmi les sondés de plus de 35 ans, les cadres et les professions intellectuelles. La peur d’être mis au rebut une fois l’âge «normal» de service atteint et la solidarité avec quelqu’un qui… dure, peut-être?… D’ailleurs, étonnant que Duracell n’ait jamais cherché à en faire son image… Mais là n’est pas mon propos.

L’image du sport français est tronquée.

Est-ce le sportif qui fait rêver aujourd’hui les gamins-e-s? Quelle image cette personnalité véhicule-t-elle pour le sportif du dimanche? Est-ce l’avenir du sport français? D’ailleurs, nos jeunes athlètes, nos brillants compétiteurs récemment couronnés font-ils partis de ce sondage? L’erreur ne viendrait-elle pas plutôt de cette liste de 50 sportifs en activités fournie par le journal L’Équipe?

En bref: 7 filles citées contre 43 hommes. Je ne me risque pas au décompte footballeurs/rugbymen, je risquerais de me tromper mais disons pour les deux sports 17/50 au total. Pas de Manaudou, qui a pourtant récemment montré à quel point elle était en activité! Aucune footballeuse malgré le mondial et les rediffusions, pas d’Emmie Charayron, récente championne d’Europe de Triathlon qui vient de détrôner Carole Péon, autre triathlète française, également absente de cette liste. Comme certainement beaucoup d’autres sportifs, que moi même je ne connais pas, bien que lisant L’Équipe Mag régulièrement (oui, j’avoue). Aucun athlète de l’équipe de France paralympique cité. Renaud Lavillenie figure bien dans la liste mais ressort en 48e position avec 2,1% des suffrages. Il est vrai qu’il fait juste une saison EXCEPTIONNELLE mais apparemment, à l’ombre du grand public et pourtant!

Médias sportifs ou médias grands publics, un petit effort:

La lecture de cette liste avec le trombinoscope qui va bien me fait redécouvrir des stars disparues: Trezeguet (Ah, il est toujours en activité?!), Patrick Vieira n’a-t-il pas mis fin à sa carrière récemment? Ah, peut-être après le sondage. Hugo Lloris, ça me dit quelque chose, quand à dire où il joue… Et les français ont su le classer en 34e position? Trop forts! Y aurait-il donc une hégémonie du football? Ok, je fais du mauvais esprit. Mais s’il vous plaît mesdames et messieurs les directeurs de publications et autres médias, arrêtez de conditionner nos réponses. Thierry Henry, 4e au classement, et Laura Flessel, deuxième femme citée en 16e position, sont certes en activité mais plus tout à fait au même niveau. Quid des nouveaux talents, de l’avenir du sport français et de nos médaillés 2011, voire, juste, des bonnes performances relevées cette année? Les nageurs sont là, d’accord. Mais Thomas Levet n’a-t-il pas remporté l’Open de France de Golf, chez nous, en France, sur le parcours choisi pour accueillir la Ryder Cup et dont il a brillamment défendu la candidature? Je ne vous parle pas des biathlètes. Il y a bien un Jason Lamy-Chappuis, 39e au sondage, mais quid de Marie-Laure Brunet, auteur d’une saison exemplaire. Et il y en a tellement… Tellement que les sponsors ignorent parce que justement personne ne les connaît et que personne n’en parle.

Il y a du souci à se faire, quand même, quand les porte-drapeaux d’une nation sont les valeureux médaillés du passé. Pas sur qu’en Russie, Serguei Bubka soit toujours l’emblème du sport national ou même du saut à la perche. Quelle longévité pour les gymnastes asiatiques? Qui connaît les champions du monde de badminton dans une discipline où l’exigence fait qu’on ne peut guère y exceller passé 30 ans? Pauline Ado, 20 ans, vient de se qualifier pour le World Tour 2012 en surf. Pas d’hôtel 5* étoiles pour ses déplacements et des voyages calculés au plus juste sûrement, comme beaucoup d’athlètes de haut niveau de l’ombre. Ne serait-ce pas là des personnalités à mettre en avant et des raisons d’aimer le sport? Parce qu’ils n’en attendent rien d’autre que le plaisir de la pratique, de la gagne, et du partage.

Le marronnier a certes une durée de vie de 200 ans mais il appartient aux médias de changer pour une culture disons, plus printanière.

Christelle Foucault, présidente de la Fédération Sportive Gaie et Lesbienne (FSGL)

Photo DR