Plusieurs milliers de personnes selon la correspondance de l’AFP, relayée ici, ont participé à la première gay pride de Prague. Il n’y a semble-t-il pas eu d’incident particulier durant la marche. C’est la première fois qu’un tel événement se déroulait dans la capitale tchèque.

UNE MARCHE SUR FOND DE POLÉMIQUE
Cette manifestation était le point d’orgue de plusieurs jours célébrant la fierté gay et la tolérance. Mais le président tchèque, Václav Klaus, a cru bon de soutenir un de ses conseillers qui avait qualifié les homosexuels de « déviants ». Le président avait quand à lui déclaré: «Bien que les déclarations de Petr Hájek n’étaient pas les miennes et que j’aurais peut-être utilisé des mots différents, je ne vois pas non plus quelle fierté il peut y avoir à organiser une gay pride».
Une polémique qui n’a pas empêché le maire de la ville, Bohuslav Svoboda, de soutenir la manifestation jusqu’au bout. Plusieurs ambassades avaient également apporté leur soutien à la Pride Prague.