Le 5 août dernier, Joseph Kaute, gay camerounais persécuté dans son pays, indésirable sur le sol britannique, était censé embarquer à bord d’un avion d’Air France entre Londres et Paris, avant de rallier Yaoundé, la capitale du Cameroun. Mais le commandant de l’appareil a refusé de l’embarquer à l’aéroport d’Heathrow, jugeant que sa présence pouvait menacer la sécurité du vol. C’est la troisième fois consécutive que la compagnie française exprime un tel refus concernant le cas de Joseph Kaute.

À lire sur Slate Afrique [fr].