France
Ciné, Société | 08.08.2011 - 11 h 17 | 1 COMMENTAIRES
Aidez Nadia El Fani à financer son prochain film: «Laïcité Inch’Allah»
Publié par
Dans «Laïcité Inch'Allah», la cinéaste, menacée de mort par des islamistes, aborde le cheminement de la Tunisie vers une démocratie laïque.

Nadia El Fani, cinéaste franco-tunisienne, a réalisé un nouveau film: Laïcité Inch’Allah. Elle y aborde le cheminement de la Tunisie vers une démocratie laïque. Le tournage du film a eu lieu l’an dernier, au cours du Ramadan (août 2010). Lorsque la révolution éclate trois mois plus tard, elle demande à ses producteurs d’aller tourner des images pour les ajouter à son film, comme elle l’explique dans l’interview-vidéo accordée à Tousprod. Voici un extrait du film:

Si vous n’arrivez pas à lire la vidéo, cliquez sur: Extrait du film Laïcité Inch’Allah de Nadia El Fani.

MENACES DE MORT
«Sous Ben Ali, faire un film sur la liberté c’est forcément subversif. Surtout que dans une société arabo-musulmane, oser dire qu’on ne croit pas en dieu c’est faire sauter un tabou énorme, mais je pense que la société tunisienne est prête à faire sauter ce tabou», explique la réalisatrice dans cette même interview. Des islamistes l’ont récemment menacée de mort parce qu’elle avait dit son athéisme dans la presse.

En 2002, Nadia El Fani avait réalisé Bedwin Hacker, un film d’espionnage informatique dans lequel l’héroïne était bisexuelle. En voici un extrait:

http://youtu.be/u8rg4cV58vY

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo, cliquez sur: Bedwinhakarr chunk 5.

Devenez coproducteur de Laïcité Inch’Allah en participant au financement du film sur le site de Touscoprod.


Print This Post
 
LES réactions (1)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.