Le 9 juillet dernier, alors qu’elle s’apprêtait à entrer dans le parc d’attraction Dollywood, dans le Tennessee, parc dont la chanteuse Dolly Parton est l’une des propriétaires, Olivier Odom, accompagnée de sa partenaire Jennifer Tipton et des enfants d’un ami, avait été invitée à retourner son t-shirt sur lequel était écrit «Marriage is so gay». L’employé estimait que ce slogan, en soutien au mariage pour tous, n’était pas conforme à la politique de Dollywood, un «parc familial».

La cliente s’est pliée à la demande pour ne pas gâcher la journée des enfants, a-t-elle expliqué, mais sur les conseils d’une association LGBT locale, Campaign for Southern Equality, elle a écrit à la direction du parc d’attraction pour réclamer la mise en oeuvre de politiques «incluant les lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres ainsi que de toutes les familles». Elle a également demandé à ce que la politique du parc soit plus clairement définie afin de savoir quels messages, inscrits sur les tatouages ou vêtements, peuvent être considérés comme offensants.

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Lesbian Couple claims discrimination at Dollywood

«DOLLYWOOD EST UN PARC FAMILIAL ET TOUTES LES FAMILLES SONT LES BIENVENUES»
Dans un communiqué adressé à ABC News, Dolly Parton présente des excuses et rappelle son «soutien personnel à la communauté gay et lesbienne» (lire aussi Dolly Parton défend ses fans et ses ami-e-s gays et lesbiennes). La reine de la country music ajoute que les règles concernant les messages controversés inscrits sur les vêtements ont pour but de protéger les personnes portant ces vêtements et de limiter les perturbations au sein du parc d’attraction. «Je suis en train de me renseigner sur cet incident et espère et croit qu’il s’agit plus d’une question d’application des règles que d’un manque de délicatesse. Je suis vraiment désolée que ce soit arrivé», conclut-elle.

Photo DoD photo by Tech. Sgt. Cherie A. Thurlby, U.S. Air Force

Via Advocate.com