Pour la deuxième année consécutive, Yagg a proposé à ses internautes de raconter la gay pride ou marche des fiertés de leur ville à leur façon.

Après le reportage d’Anne-Marie à San Francisco, la vidéo réalisée par Thibaut et Annabelle, au moment de la Marche des Fiertés de Paris, voici le récit et les photos de Callie, également à Paris, et qui se définit elle-même comme une «une F.A.P. [fille à pédés], une pure, une vraie, une tatouée ».

D’autres Yagg reportages à venir sur Yagg. Restez connecté-e-s!

LA MARCHE DES FIERTÉS DE PARIS, PAR CALLIE
Gay Pride, Paris, 25 juin 2011

Cher toi,
Je t’écris du front. J’ai chaud. Je suis un peu alcoolisée. Et je suis déguisée en Madonna old school. Cela dit, je suis coincée entre un George Michael, deux Amy Winehouse, 300 Lady Gaga, des milliers de mini-shorts, deux tanks de plumes et six avions de paillettes. Je suis dans mon élément.

Les capotes sifflent au-dessus de nos têtes, les baffles des chars nous vrillent les tympans, les soldats avancent direction La Bastille. Pas de doute c’est bien la Gay Pride.

Retour en arrière sur les événements m’ayant mené ici.

Au commencement, je suis ce qu’on appelle une F.A.P [fille à pédés]. Une pure, une vraie, une tatouée.


Il était donc impensable de ne pas participer à la manif, surtout que cette année, Paris a voulu me rendre hommage et a organisé tout ça le jour de mon anniversaire. Double joie.

Je pense que tout le monde devrait vivre une pride au moins une fois dans sa vie. J’ai donc décidé de convier tous mes amis à défiler pour qu’ils puissent ressentir de l’intérieur ce qu’on ne ressent nulle par ailleurs.

Tu vas voir c’est simple, tu prends la Coupe du monde 98, tu vires les footeux et les lalalala la la la la… la la, tu remplaces le tout par des gens à moitié à poil (ou avec beaucoup de poils pour certains) et des boumboumboumboulouboudom et bingo! Bon ok je te l’accorde, c’est une vision un peu simpliste mais sait-on jamais il y a peut-être des hétéros dans le coin et il faut se mettre à leur niveau.

Alors oui je sais, certains vont me jeter des cailloux en me rappelant que la pride c’est avant tout une manif pour lutter contre la discrimination et l’inégalité. Certes mais si toutes les manifs pouvaient se faire dans la même ambiance, je peux te dire qu’on serait moultement plus heureux!

C’est simple, pendant quatre heures t’as l’impression d’être un bisounours sous LSD. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, tout le monde il s’aime et tout le monde c’est ton ami. Peu importe sa couleur, son sexe (même s’il est à l’air), son physique, son style vestimentaire ou la taille de son compte en banque.

Lire la suite et la fin page suivante