Ciné | 27.07.2011 - 15 h 10 | 3 COMMENTAIRES
  • absent
  • marco berger
  • teddy award

Marco Berger, réalisateur d’«Absent»: «Le désir sexuel des mineurs est toujours tabou»

Publié par
«Absent», ce mercredi sur les écrans, met en scène une histoire de séduction au parfum troublant entre un jeune élève et son professeur de natation.
Absent, le deuxième long métrage du réalisateur argentin Marco Berger, après Plan B en 2008, sort aujourd'hui sur les écrans français. Le film, que vous avez pu découvrir en avant-première au Jeudi, c'est gay-friendly! le 7 juillet dernier, met en scène de façon très épurée une histoire de séduction au parfum troublant entre un jeune élève et son professeur de natation. Il a reçu le Teddy Award du meilleur film au dernier festival de Berlin. Marco Berger a répondu à nos questions. [caption id="attachment_42635" align="alignright" width="158" caption="Marco Berger"][/caption] Votre film met en scène une histoire de désir et de séduction entre deux personnages dont l'un est mineur. Pensez-vous que cela est un sujet tabou en 2011? Le désir sexuel des mineurs est toujours tabou. C’est un thème très difficile à aborder à cause du risque de tomber dans le cas d’un adulte abusant d’un mineur, ce qui est très différent. Cela, c’est de la pédoph...

Pour lire la suite de l'article, vous devez être abonné.e


Je me connecte ou Je m'abonne
Print This Post
Avatar de Yannick Barbe
Publié par
Directeur de la rédaction de TÊTU
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (3)
  • Par Red 27 juil 2011 - 15 H 24
    Avatar de Red

    Ah ce que j’aime dans cette interview c’est qu’on sent que Marco Berger parle espagnol <3
    J'ai beaucoup aimé ce film, je le redis :)

    Signaler ce commentaire

     
  • Par johnattend 27 juil 2011 - 19 H 53
    Avatar de johnattend

    Bien évidemment ce genre de film ne sort presque pas en province… Comme toujours…

    Signaler ce commentaire

     
  • Par aifelle 27 juil 2011 - 20 H 30
    Avatar de aifelle

    j’irai peut-être voir ce film … afin d’essayer de comprendre ce qui se passe dans la tête d’un ado amoureux d’un prof …
    le regard, quasi obsessionnel du jeune acteur … ça met assez mal à l’aise je trouve.

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.