Le vice-Premier ministre israélien et ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman – également chef du parti ultranationaliste et d’extrême droite Israël Beitenou – est à l’origine de l’attribution exceptionnelle de la nationalité israélienne et d’un passeport diplomatique au compagnon non-juif d’un diplomate du pays, rapporte le site Guysen.

Pour la première fois, le statut réservé aux compagnes des diplomates est accordé à un homosexuel. La demande du diplomate, légalement irrecevable, a abouti grâce à l’intervention d’Avigdor Liberman, de son adjoint Daniel Ayalon et du directeur général du ministère Rafi Barak.

Le diplomate et son concubin habitent ensemble depuis quatre ans et élèvent un enfant en Israël. Il s’étaient rencontrés en Europe de l’Est alors que le diplomate y effectuait une mission. Ce dernier va prochainement être nommé ambassadeur d’un pays d’Europe de l’Est.

ISRAËL ET LES DROITS LGBT
Israël est le seul pays du Proche et Moyen Orient où l’homosexualité est légale (voir le site de l’Ilga). Le mariage civil n’existe pas dans ce pays. Néanmoins, si un couple de même sexe se marie à l’étranger, il bénéficiera des même droits que les mariés hétérosexuels s’il revient s’installer en Israël. L’adoption pour les couples homosexuels est également autorisée.