Sur le blog Gay, Ma Santé!, un yaggeur raconte en détail son expérience du traitement post-exposition: «Histoire de rappeler que ce n’est pas anodin mais qu’il ne faut pas pour autant dramatiser».

Lire la suite.