Cinq ans jour pour jour après son agression, Bruno Wiel a donné rendez-vous à ses soutiens le 19 juillet au Banana Café. Il s’agissait non seulement de commémorer l’événement, mais aussi de faire le point sur les avancées en matière de lutte contre l’homophobie.

Le comité Idaho, présidé par Louis-Georges Tin est donc venu faire le point sur sa rencontre avec le ministère de l’Intérieur, qui s’est tenue un peu plus tôt dans l’après-midi. Quatre points ont été abordés, avec les conseillers du ministre:
– Le besoin d’une enquête de victimation sur les agressions homophobes
– La formation des personnels de la police à l’homophobie et à la transphobie
– La mise en place de référents sur cette question dans les commissariats
– La prise en compte des violences à partir du web

Bilan de la réunion: «Peut mieux faire», selon Louis-Georges Tin. Explications dans la vidéo.