Suite de la série de themas The Summer Of Girls ce soir sur Arte. Au programme le film Nikita à 20h40, un reportage étonnant sur les groupies des années 60-70 et un concert de PJ Harvey à l’Olympia.

Après le film de Luc Besson, la chaine franco-allemande diffusera, aux alentours de 22h35, le documentaire Groupies: Les chasseuses de stars. Le réalisateur Adrian Stangl donne la parole à trois des plus grandes groupies que les années 60 aient connues.

Cynthia Albritton, ou Cynthia Plaster Caster, était une groupie à lubies, sa plus célèbre étant la fabrication des parties génitales de Jimmy Hendrix et des autres idoles de l’époques en plâtre. Pamela Ann, alias Pamela Des Barres, considérée comme la plus grande groupie au monde, peut se vanter de nombreuses relations avec les plus grands, Jim Morrison, Jimmy Hendrix, Mick Jagger ou encore Franck Zappa. Âgée aujourd’hui d’une soixantaine d’années, elle partage sa vision de la femme libre: «Être féministe c’est faire ce qu’on veut de notre corps et de nos vies, et nous faisions ce que nous voulions», affirme-t-elle.

La dernière, Jenny Fabian, est une groupie anglaise qui a notamment eu une relation avec deux membres des Family et avec Syd Barrett, le guitariste et chanteur des Pink Floyd, rien que ça. On est loin de la midinette qui hurle devant la scène, et si le sexe et la drogue jouaient un rôle important dans ces années Rock’n’Roll, Groupies: Les chasseuses de stars montre que les relations entre les stars et leurs fans pouvaient être bien plus profondes.

Pour finir la soirée, à 23h30, Arte propose le concert de PJ Harvey à l’Olympia en février dernier. La chanteuse anglaise, également compositrice et auteure, captive et emballe avec son style décalé, son rock alternatif, sa voie mélancolique, un pur bonheur.

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur All and Everyone, live à l’Olympia, PJ Harvey