Les choix musicaux de la Yagg Team. À écouter et commenter.

Si vous n’arrivez pas à écouter le player ci-dessus, cliquez sur La playlist du 4 juillet 2011.

Certains titres ne sont qu’en extraits (25 sec.) dans le player. Cliquez dessus pour les écouter en intégralité sur Deezer.

Bénédicte Mathieu: Constant Craving, k.d. lang.
Spéciale dédicace à Océane.

Judith Silberfeld: I Drove All Night, Cyndi Lauper.
«J’ai su qu’il fallait que je m’élève contre [les discriminations homophobes], et je ne me suis jamais rassise», explique Cyndi Lauper dans son interview à Yagg. Voilà, c’est aussi pour ça qu’on l’aime.

Dominique Chaudey: Survivor, Destiny’s Child.
Naissance d’une vraie grande… Qui n’a pas pas besoin d’une robe en steak… What a voice! Je suis inconditionnel.

Marie Roubault: New Born, Muse.
On commence la semaine en douceur…

Jules Billard-Madrières: Mental, Grand Corps Malade.
Quand la vie blesse, il faut pas oublier d’avoir: «Du coeur et un mental de résistant».

Bénédicte Bécret: Memory Of A Free Festival, David Bowie.
J’ai cet album (Space Oddity) dans la tête depuis l’arrivée des beaux jours. Un titre parfait pour se préparer à tous les festivals de l’été!

Louis Delafon: L’Homme Du Moment, Alexis HK.
Chanson que j’écoute en boucle depuis la semaine dernière. C’est l’accordéon en fond sonore qui me fait craquer.

Christophe Martet: Gymnopédie n°1, Erik Satie. Une mélodie envoutante, un peu mélancolique pour une chaude après-midi d’été. Et lorsque le morceau est interprété par Francis Poulenc, on s’incline!

Maxime Donzel: Mykonos, Fleet Foxes.
Je l’ai dans la tête depuis ce matin, et ils étaient en concert hier soir à la salle Pleyel pour les chanceux plus malins que moi qui avaient acheté leurs billets en avance screugneugneu.