Pour manifester son soutien à la Marche des Fiertés, la Marie (PS) du 3e arrondissement de Paris avait suspendu à ses grilles un calicot arc-en-ciel, frappé du slogan «Ensemble pour l’égalité des droits», calicot arraché dans la nuit du 28 au 29 juin (lire Paris: Un calicot pour l’égalité arraché des grilles de la mairie du 3e arrondissement).

«Les réactions virulentes de la part d’un groupe d’extrême droite, compte tenu des positions de ce mouvement, ne nous ont en rien étonnés, explique Pierre Aidenbaum, le maire du 3e arrondissement de Paris, dans un courriel adressé aux associations LGBT. Mais nous ne nous attendions pas pour autant à la disparition de ce calicot qui a été arraché et volé, dans la nuit du 28 au 29 juin. La Mairie a donc déposé une main courante au commissariat du 3e arrondissement.»

«Au-delà du délit commis, cette disparition nous rappelle la persistance de l’homophobie et de la violence sociale forte à l’égard des combats LGBT, souligne l’élu. C’est pourquoi la Mairie du 3e salue encore une fois les associations qui se battent au quotidien contre l’homophobie (et plus largement les LGBT-phobies) et tient plus que jamais à leur affirmer son soutien. Elle continuera à porter le message d’égalité qu’elle porte depuis de nombreuses années à son niveau, notamment en ouvrant sa salle des Mariages pour des cérémonies de pacs».