Culture, Culture & Loisirs, Homoparentalité, Livres | 28.06.2011 - 17 h 35 | 0 COMMENTAIRES
Un blog, un livre et une exposition sur fils et filles d’homos
Publié par
Taina Tervonen et Zabou Carrière ont rencontré au fil des mois 30 personnes âgées de 18 à 87 ans et qui n’ont pour seuls points communs que le fait d’être majeures et d’avoir au moins un parent homosexuel.

On parle beaucoup des enfants de familles homoparentales mais on les voit rarement. Taina Tervonen, journaliste indépendante, et Zabou Carrière, reporter-photographe, ont rencontré au fil des mois 30 personnes âgées de 18 à 87 ans et qui n’ont pour seuls points communs que le fait d’être majeures et d’avoir au moins un parent homosexuel. Ces fils et filles d’homosexuel-le-s, passées devant l’objectif de Zabou Carrière, ont également accepté de livrer leur histoire ainsi que celle de leur famille.

L’objectif de ce projet? Donner enfin la parole à celles et ceux qui ne l’ont pas dans les débats d’idéologie sur la question, les «intimes», tel que les deux femmes les appellent, ceux qui sont directement concernés par la question. Montrer aussi qu’au sein d’une histoire familiale, l’homosexualité n’est qu’accessoire, que «ce qui importe dans une famille, c’est tout le reste. La séparation, le deuil, les secrets», comme le dit très justement un de ces «fils de…».

Les deux femmes, qui ont déjà plusieurs réalisations communes à leur actif (elles sont suivi ensemble le mouvement de grève des travailleurs sans-papiers en 2008 et ont actuellement un projet de webdocumentaire sur la Bosnie) exposeront les portraits à l’automne prochain à la galerie Benj, puis début 2012 au pôle Simon Lefranc. Un livre, qui regroupe les portraits photographiques et les histoires de chacun-e, devrait quant à lui sortir fin septembre.

Vous vous sentez touché-e par ce projet, et souhaitez lui apporter votre soutien? Un appel à souscription a été lancé: vous pouvez ainsi acheter le livre en avant-première à un tarif préférentiel, ce qui permettra à Zabou Carrière et Taina Tervonen de financer une partie des coûts engendrés par l’impression.

Photos Zabou Carrière

Print This Post
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.