France
Marches des Fiertés 2014
Égalité des droits, Homoparentalité, Mariage, Société | 28.06.2011 - 15 h 13 | 3 COMMENTAIRES
Mariage et parentalité: Le Conseil général de l’Essonne soutient à son tour officiellement l’«égalité réelle»
Publié par
Une semaine après le Conseil de Paris, c'est au tour du Conseil général de l'Essonne de soutenir officiellement l'ouverture du mariage aux couples de même sexe, y ajoutant l'accès à la parentalité.

Une semaine après le Conseil de Paris, c’est au tour du Conseil général de l’Essonne de soutenir officiellement l’ouverture du mariage aux couples de même sexe, y ajoutant l’accès à la parentalité.

«Militant depuis de nombreuses années pour l’abolition de toute forme de discrimination», le Conseil général de l’Essonne s’est ému du rejet de la proposition de loi de Patrick Bloche visant à ouvrir le mariage aux couples gays et lesbiens et des propos tenu-e-s par des élu-e-s de droite (le communiqué cite Brigitte Barèges) lors des débats à l’Assemblée nationale.

C’est ainsi qu’il a voté hier, lundi 27 juin, une «motion pour une égalité réelle dans le mariage et la parentalité» lors de l’Assemblée départementale. «Sur [le sujet du mariage] comme sur l’homoparentalité, la droite a plusieurs trains de retard, regrette Jérôme Guedj, président (PS) du Conseil général de l’Essonne, dans un communiqué. En 2009, le Conseil général a voté des orientations consistant à instruire les demandes d’agrément en vue d’adoption sans aucune discrimination. En Essonne, un premier agrément vient d’ailleurs d’être attribué à une personne homosexuelle.»

«SOCIÉTÉ HÉTÉRONORMÉE»
«Le rejet de ce texte [la proposition de loi, ndlr] reflète une conception archaïque du mariage et d’une société hétéronormée où l’on considère que femmes et hommes sont complémentaires et que le mariage a une visée forcément procréatrice, renchérit la rapporteuse de cette motion à l’Assemblée départementale Maud Olivier, vice-présidente (PS) du Conseil général chargée de la Lutte contre les discriminations et de la Promotion de l’égalité, dans le même communiqué. Les propos homophobes qui ont été tenus contribuent à la stigmatisation de l’homosexualité. Cela a des conséquences tragiques. En France, la première cause de mortalité des collégiens est le suicide et la première raison du passage à l’acte est l’orientation sexuelle.»

Le mouvement fera-t-il des émules dans d’autres départements et municipalités?

Print This Post
Avatar de Judith Silberfeld
Publié par
Cofondatrice et rédactrice en chef de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (3)
  • Par chrisand 29 juin 2011 - 7 H 57
    Avatar de chrisand

    A applaudir, tout simplement !

     
  • Par Sophisticket 29 juin 2011 - 18 H 26
    Avatar de Sophisticket

    Mwahaha ! Fière d’être née en Essonne :D

     
  • Par Violette 29 juin 2011 - 22 H 54
    Avatar de Violette

    Pourvu que ça fasse effet boule de neige !

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.