La Fédération sportive gaie et lesbienne (FSGL) aura un invité de marque dans ses rangs, demain, lors de la Marche des Fiertés de Paris: Chris Morgan, quadruple champion du monde de force athlétique et six fois médaillé d’or aux Gay Games.

«En tant que sportif qui participe à la fois au sport «traditionnel» et au sport LGBT, je suis impressionné par les efforts de la FSGL pour bâtir des ponts entre ces deux milieux, explique l’athlète britannique cité par le communiqué de la FSGL. Je pense que c’est important pour élargir les opportunités compétitives des sportifs gays et lesbiennes, et pour changer les attitudes du sport «mainstream».»

Qu’est-ce-que la force athlétique (powerlifting en anglais)? «Un sport à catégories (âge, poids de corps) reconnu de haut niveau composé de trois mouvements qui sont la flexion de jambes, le développé couché et le soulevé de terre», lit-on sur le site de la Fédération française d’haltérophilie, musculation, force athlétique et culturisme. La pratique en compétition consiste à réaliser une charge maximale sur chaque mouvement. L’athlète dispose de trois essais pour chaque mouvement (le meilleur des trois exercices est retenu pour le «total», et le meilleur «total» détermine le vainqueur dans chaque catégorie).

Le char de la FSGL sera frappé de la devise de la fédération: «Contre toutes les discriminations, faisons du sport ensemble».