Société | 24.06.2011 - 18 h 21 | 1 COMMENTAIRES
États-Unis: la chaîne de magasins Target tente d’être plus gay-friendly
Publié par
Avec la diffusion d'une vidéo It Gets Better où témoignent plusieurs de ses employé-e-s, le groupe Target veut faire oublier son soutien à un candidat républicain anti-gay.

Dans le cadre du projet It Gets Better, des salarié-e-s de la société Target s’expriment sur la façon dont ils/elles ont vécu leur différence, en termes d’orientation sexuelle, et délivrent un message d’espoir pour tous les LGBT.

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur ‪It Gets Better: Target Team Members‬.

Les témoignages sont émouvants, le propos est convaincant et l’objectif de cette vidéo sera certainement atteint; il n’empêche qu’elle ne parvient pas à faire oublier que la société Target, deuxième groupe de distribution américain derrière Walmart, a soutenu un candidat au poste de gouverneur du Minnesota aux opinions totalement opposées à ce message de tolérance.

En contribuant à hauteur de 150000 dollars à la campagne de Tom Emmer en 2010, Target s’est attiré les foudres des associations LGBT et de particuliers. Il faut dire que ce républicain avait des goûts musicaux controversés. Grand amateur des membres du groupe de rock chrétien You Can Run But You Cannot Hide, le candidat a salué «leur passion» et dit «respecter leur point de vue». Un point de vue selon lequel les pays musulmans qui pratiquent la mise à mort des homos «ont une plus grande morale que les chrétiens américains».

Towleroad, blog consacré à l’actualité «avec des tendances homosexuelles», pointe du doigt l’ironie de cette vidéo It Gets Better. Dan Savage, le fondateur de ce mouvement, ne s’y est d’ailleurs pas trompé: il explique que si le projet It Gets Better est totalement libre et ouvert à toute contribution, la vidéo promue par Target ne sera pas diffusée sur le site officiel et la chaîne YouTube. Il invite les employé-e-s de la compagnie à envoyer leur témoignage à titre individuel, plutôt que de contribuer à ce «pinkwashing» (technique de communication visant à acquérir une réputation gay-friendly).

Le directeur exécutif de Target, Gregg Steinhafel, a tenté de se justifier pendant l’été 2010 en expliquant que le groupe avait apporté son soutien au candidat pour ses vues en matière économique et que son attachement à la communauté LGBT était «inébranlable». En effet, à côté de ses donations polémiques, Target avait pour habitude d’aider les associations LGBT. Mais celles-ci n’ont pas apprécié la confusion des genres. «Beaucoup de gens se sentent trahis par cette chaîne de magasins où tout le monde va faire ses courses», déplore une directrice d’une association de défense des droits des personnes LGBT du Minnesota. Une campagne nationale de boycott contre les magasins Target a même été lancée.

En réponse à cela, une nouvelle politique de soutien a été mise en place en janvier 2011. Mais en réalité, les dons n’avaient jamais cessé. Pire, d’autres candidats homophobes ont été soutenus par Target. Lady Gaga, qui avait conclu un partenariat exclusif avec la chaîne de magasins, y a mis un terme après trois semaines de discussions. L’artiste a expliqué que sa relation avec Target dépendait de la capacité du groupe à «soutenir la communauté homo et à se racheter pour les erreurs» faites par le passé. Si la compagnie a exprimé sa «surprise» et sa «déception» au moment de la rupture, elle n’a pas pour autant fait amende pour ses alliances passées.

Plus récemment, la chaîne de magasins a choisi de ne pas exprimer de position officielle au sujet d’un amendement qui doit interdire le mariage de couples de même sexe dans le Minnesota, où est née la société Target. Cité par The Advocate.com reprenant un article de The Pionneer Press, Gregg Steinhafel a indiqué ce mois-ci que son groupe resterait «neutre sur ce sujet sensible». Il aurait peut-être dû prendre exemple sur ses employé-e-s. À quand une vidéo de ce chef d’entreprise pour témoigner du soutien qu’il dit vouloir apporter à ses salarié-e-s LGBT?

Photo ferret111

Print This Post
Avatar de Julien Massillon
Publié par
Journaliste de Yagg. Retrouvez-moi sur Twitter.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (1)
  • Par Peter 25 juin 2011 - 11 H 28
    Avatar de

    Je me remet toujours pas du fric que j’ai dépensé chez eux avant qu’ils fassent leur merde :/

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.