Dans une tribune intitulée «Il faut déconstruire l’hétérosexisme», publiée dans Libération hier et disponible gratuitement aujourd’hui sur le site du quotidien, Carine Favier, présidente du Planning familial, et Louis-Georges Tin, président du Comité Idaho, démontrent pourquoi et comment l’hétérosexisme («une police des genres destinée à rappeler à l’ordre symbolique les individus, quels que soient leur sexe ou leur orientation sexuelle») constitue le fondement de l’homophobie et du sexisme.

Carine Favier et Louis-Georges Tin expliquent les raisons du maintien de ce culte de l’hétérosexualité et de la virilité masculine et  dépeignent la dangerosité de cet «ordre symbolique» qui conduit indirectement à des nombreux actes de violence de caractère sexiste. À lire sur Libération.fr.