Le Conseil de Paris a adopté cette après-midi un vœu présenté par Ian Brossat, président du Groupe Communiste et élus du Parti de Gauche au Conseil de Paris, demandant aux élu-e-s parisien-ne-s de s’engager officiellement pour l’ouverture du mariage aux couples gays et lesbiens.

«Ce vœu vise à ce que la Ville de Paris puisse prendre position dans un débat qui prend de l’ampleur», a expliqué Ian Brossat.

«DROIT DES ENFANTS»
Véronique Dubarry, adjointe au maire (EELV), a ajouté à la liste des discriminations rappelées par Ian Brossat «le droit des enfants» dont les parents sont homos. «Tous les désirs d’engagement sont égaux», a-t-elle insisté, avant d’ajouter, «à titre personnel», qu’elle était à Bègles lorsque Noël Mamère a célébré le premier (et unique) mariage entre deux hommes en France. «J’en retire une très très grande fierté», a-t-elle précisé.

PARTI RADICAL
La parole a ensuite été accordée à Thierry Coudert, élu du Parti radical et fondateur du mouvement des sarkozystes de gauche, La Diagonale (que Joseph Macé-Scaron évoque dans son roman Ticket d’entrée). «Fervent défenseur du mariage, je crois à l’égalité absolue de tous les individus, a-t-il déclaré, après avoir précisé qu’il s’exprimait à titre personnel, soulignant que «l’évolution de la famille classique a fait voler en éclats les arguments opposés au mariage» des couples homosexuels».

Philippe Ducloux, au nom du groupe socialiste, a remercié Thierry Coudert pour son intervention et son courage, réaffirmé que le vœu soumis au vote était «très important» et rendu hommage à toutes les associations qui ont permis de lancer ce débat, notamment HES, à Franck Riester, à Roselyne Bachelot. «Le gouvernement continue à avoir cette vision de l’esprit rétrécie en la matière», a-t-il conclu.