Le Marais pourrait bien être le seul quartier de Paris où la musique est interdite le soir de la Fête de la musique, ce mardi 21 juin. Plusieurs bars gays du quartier – notamment le Cox et l’Open Café – avaient demandé l’autorisation d’occuper la voie publique il y a plusieurs semaines de cela. Mauvaise nouvelle: mi-juin, la préfecture leur adresse un refus.

« AUTORISATION À TITRE EXPÉRIMENTAL »
Pour justifier cette interdiction, la préfecture a expliqué à Yagg qu’une « autorisation à titre expérimental » avait été accordée l’année dernière. Compte tenu des « plaintes et des problèmes engendrés », les autorités n’ont pas renouvelé l’autorisation. Dans le même temps, le préfet a accordé à tous les bars de la capitale l’autorisation d’installer des animations sur la voie publique. Le service de presse de la préfecture a confirmé à Yagg que cette autorisation générale s’applique aussi aux bars du Marais. Mais le gérant du Cox, Frédéric Hervé, a reçu un tout autre son de cloche: il assure que la préfecture lui a enjoint de ne pas utiliser le trottoir et de garder ses installations à l’intérieur.

« C’est hallucinant, c’est discriminatoire », s’indigne-t-il, visiblement très en colère. Ce soir, il devra se contenter de tourner les enceintes vers l’extérieur pour être sûr de n’enfreindre aucun arrêté. La situation semble d’autant plus absurde que la préfecture a suspendu la circulation des voitures dans la rue. Pour le gérant, la responsabilité de ces difficultés reposerait sur les épaules de Dominique Bertinotti, la maire du 4e arrondissement. Elle est citée nommément sur la page Facebook du bar.

Résigné pour cette Fête de la musique, il est inquiet pour la Marche des fiertés: « on a demandé à ce qu’il y ait des rainbow flags dans la rue pendant trois jours. Il n’y aura rien. Et aujourd’hui, il n’y a toujours aucune directive ».

Photo nickboos