Face à François Bayrou, à qui elle envoie que l’union civile qu’il prône est un peu comme le Canada Dry («ça sonne comme le mariage, ça a la couleur du mariage, mais ce n’est pas un mariage»), Sophia Aram a prononcé ce matin sur France Inter l’une des meilleures chroniques entendues à ce jour sur l’absurdité de refuser aux couples homos le droit de se marier. Avec des arguments que nous connaissons tou-te-s mais que nombre d’opposant-e-s au mariage ont du mal à assimiler, Sophia Aram met une fois de plus l’humour au service d’une cause sérieuse.

DRÔLE, SIMPLE ET INTELLIGENTE
La chronique est tellement drôle, simple, intelligente, qu’on en oublierait presque qu’elle parle de «mariage homosexuel» (et non de «mariage pour tous» et autres expressions que nous préférons). Et pour celles et ceux qui, de rire, oublieraient l’importance du fond, la chute tombe parfaitement: «De mon côté, tant que le mariage est refusé aux homosexuels, j’ai pas une folle envie de passer devant Monsieur le maire. Un peu comme on refuserait de prendre un bus qui n’accepte pas de laisser monter des personnes de couleur».

Pour écouter la chronique en intégralité:

Si la vidéo ci-dessus ne fonctionne pas, cliquez sur Liberté, égalité, mariage gay