Un remake incroyable à Wimbledon, le retour des «sisters», Ben Cohen poursuit sa mission et il n’y a pas de problème d’homophobie dans le sport selon le Président de la République…

Ben Cohen dans SportsFriendly. L’inlassable ambassadeur de la lutte contre l’homophie qu’est devenu Ben Cohen accorde un entretien à SportsFriendly (dont Yagg est partenaire): «J’essaye d’être un défenseur de la justice, j’encourage tout le monde à défendre ses droits et à ne pas avoir peur d’affronter les détracteurs, explique-t-il. Être gentil et tolérant avec les gens, les accepter et les comprendre. C’est tout ce que nous voulons pour tous». Le joueur de rugby, qui a pris sa retraite pour militer contre les ignorances, évoque ses soirées d’information dans les pubs, sa fondation. Et comme toujours, cela fait du bien de le lire. SportsFriendly, magazine très complet dont nous conseillons vivement la lecture, où il est question de sport et de lutte contre l’homophobie.

Nicolas Sarkozy et les discriminations. C’est à se demander pourquoi Chantal Jouanno a installé le Comité permanent de lutte contre les discriminations en mai et pourquoi ce comité doit présenter des outils opérationnels en 2012. Car Nicolas Sarkozy ne voudrait pas «qu’on laisse croire qu’il y a des discriminations ou de l’homophobie dans le sport». Le Canard Enchaîné révèle, dans son édition du 15 juin, un échange qui aurait eu lieu en Conseil des ministres le 8 juin entre le Président de la République et Chantal Jouanno. «J’aime beaucoup le sport et je me dis qu’il y a beaucoup moins de discriminations dans le sport qu’ailleurs, aurait répondu le Président à la ministre des Sports qui présentait alors une communication sur la promotion des valeurs éthiques du sport. Le sport est un exemple d’intégration et de lutte contre les discriminations». Quand Chantal Jouanno rétorque qu’«il y a quand même des problèmes d’homophobie», il aurait objecté: «Je ne le crois pas. Il y a dans ce domaine l’exemple du Stade Français et de mon ami Max Guazzini qui a choisi des maillots roses pour ses joueurs. Je ne voudrai pas qu’on laisse croire qu’il y a des discriminations ou de l’homophobie dans le sport».

Il est de notoriété publique que Nicolas Sarkozy est un amateur de football et du PSG, le PSG qui a signé la Charte contre l’homophobie du Paris Foot Gay et dont un ancien président, Alain Cayzac, est président d’honneur du PFG qui lutte contre… l’homophobie dans le foot.

Le retour. Venus, que l’on avait pas vue depuis janvier, et Serena, disparue des courts depuis sa victoire à Londres l’an dernier, reviennent de blessure. C’est bien pour le tennis et c’est un peu plus qu’un petit événement à Wimbledon. Les deux sœurs pèsent détiennent neuf des onze derniers titres féminins glanés ici, leur suprémation seulement écornée par Maria Sharapova en 2004 et Amélie Mauresmo en 2006. Cette année, c’est un peu elles contre le circuit. Leur classement n’est pas terrible (Serena est 26e, Venus 33e), mais il faut toujours tenir du compte de leur «fighting spirit». Welcome back.

Le remake. L’un a cru à une blague, l’autre a ironisé sur son compte twitter («je joue contre qui?»). Nicolas Mahut et John Isner se retrouvent au premier tour du tournoi à la faveur d’un hasard espiègle. Les deux hommes ont marqué le tennis en disputant du 22 au 24 juin 2010 (déjà au premier tour de Wimbledon) le match le plus long de l’histoire du tennis: 6-3, 4-6, 6-7, 7-6, 70-68 en 11 heures et 5 minutes. On les espère sur le court central.

Wimbledon, c’est mon moment préféré de la saison. Troisième tournoi du grand chelem de l’année dans le temple du tennis planétaire. Des clichés à la pelle, parfois ça fait du bien. Le charme tout britannique, l’art du pique-nique chic ou pop, les fraises à la crème, le Pimm’s, l’immensité du site vallonné, le public calme ou embrasé par un héros local ou d’ailleurs, la façon dont les bruits semblent amortis par le gazon, et le soir le parfum de la terre qui monte des courts désertés.Un rêve de jeu aussi, incisif sur cette surface qui gicle. Les joueurs en blanc, ceux en forme du moment, Rafael Nadal en tenant du titre, Maria Sharapova, Roger Federer en quête d’une septième couronne. Bon week-end.

Photos La documentation française / Sportsfriendly / DR