Le débat a été éclipsé par la discussion sur le mariage ouvert aux couples de même sexe à l’Assemblée nationale le lendemain. Or, le mercredi 8 juin, les sénateurs ont décidé de ne rien changer à la loi sur le don du sang, qui permet d’exclure les homosexuels, alors que les sénateurs de gauche proposaient de mettre fin à cette discrimination.

Le 30 mars dernier, les propos de Nora Berra (photo), révélés par Yagg, dans lesquels la secrétaire d’État à la Santé expliquait que « l’homosexualité est un facteur de risque pour le VIH », avait fait grand bruit. Nora Berra avait rectifié le tir en précisant qu’il s’agissait des pratiques à risque mais son lapsus avait mis en lumière cette exclusion, et Robert Badinter avait expliqué qu' »exclure un groupe en raison de son orientation sexuelle, c’est le flétrir« .

« RÉPARER UNE INJUSTICE »
Mercredi dernier, les sénateurs socialistes sont revenus à la charge avec un amendement qui proposait une nouvelle rédaction de la loi. En l’état, l’amendement dit: « Nul ne peut être exclu du don de sang en dehors de contre-indications médicales ». Les socialistes voulaient remplacer « en dehors de contre-indications médicales » par « en raison de son orientation sexuelle ». Bernard Cazeau, sénateur PS de la Dordogne, qui le présentait, a expliqué que cet amendement visait « à réparer une injustice ».

« UN SUJET SENSIBLE »
Sans surprise, les sénateurs de la majorité se sont opposés à cet amendement qui aurait permis de mettre fin aux discriminations qui frappent les homosexuels. De son côté, la ministre de la Santé s’est elle aussi opposée au texte, tout en expliquant comprendre « que la contre-indication concernant les hommes ayant des relations avec d’autres hommes [est] un sujet sensible . » Sur l’opportunité de cette contre-indication médicale qui s’applique aux homosexuels, le Conseil de l’Europe est saisi, a-t-elle rappelé, et devrait statuer d’ici novembre prochain. « Nous examinerons avec une grande attention la résolution du Conseil de l’Europe », a conclu Nora Berra. L’amendement socialiste n’a pas été adopté et la loi restera en l’état avec son lot de discriminations.

Pour lire le compte rendu de la discussion au Sénat, cliquez sur Page suivante.

Lire aussi: La journée mondiale du don du sang: les homosexuels français ne sont toujours pas concernés, sur le blog Le blender.