Des people, une campagne vidéo, un message contre l’homophobie, tout cela a un petit air de déjà vu (et il y en aura d’autres, tant qu’il y aura de l’homophobie). Et pourtant.

L’Albert Kennedy Trust (AKT), organisation anglaise qui s’occupe des jeunes LGBT en rupture avec leur famille, vient de lancer une série de vidéos qui prend la question à rebrousse-poils. Au lieu de surfer sur la tendance actuelle (It Gets Better, La vie vaut d’être vécue, It Gets Better Today), qui est d’expliquer aux jeunes LGBT que certes, être ado c’est dur, qu’être ado LGBT ça l’est encore plus mais que si on tient le coup ça vaut tellement la peine après (c’est tellement vrai que même l’équipe de Yagg y est allé de sa petite vidéo), la campagne AKT Now veut montrer comment la vie des personnes LGBT peut basculer lorsqu’elles ne trouvent pas le soutien dont elles ont besoin.

Les vidéos imaginent donc ce qu’aurait pu être la vie de cinq personnalités ouvertement homosexuelles: les acteurs Ian McKellen, Sue Perkins et Andrew Hayden-Smith, la chanteuse Samantha Fox et le présentateur télé Paul O’Grady y sont SDF, toxico, prostituée…

Réalisée par l’agence TBWA, la campagne, qui, contrairement aux campagnes évoquées ci-dessus, s’adresse aux éventuel-le-s donateurs/trices et non aux personnes LGBT directement concernées, sera diffusée sur les chaînes britanniques.

La vidéo d’Ian McKellen

La vidéo de Samantha Fox

La vidéo de Paul O’Grady

La vidéo d’Andrew Hayden-Smith

Le making-of

Via Tetu.com et Lesbilicious

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!