Égalité des droits, Homoparentalité, Société | 09.06.2011 - 17 h 33 | 0 COMMENTAIRES
  • Franck Riester
  • Henriette Martinez
  • ouverture du mariage aux couples de même sexe

Henriette Martinez (UMP): «Je me démarque de mon groupe par mes convictions»

Publié par
Henriette Martinez est l'une des deux élu-e-s UMP (avec Franck Riester) à être intervenue ce matin à l'Assemblée nationale en faveur de la proposition de loi visant à ouvrir le mariage aux couples homos.

Henriette Martinez est l’une des deux élu-e-s UMP (avec Franck Riester) à être intervenue ce matin à l’Assemblée nationale en faveur de la proposition de loi présentée par Patrick Bloche et visant à ouvrir le mariage aux couples gays et lesbiens. Après le débat, la députée des Hautes-Alpes a répondu aux questions de Yagg.

Est-ce que vous ne vous sentez pas un peu minoritaire au sein de votre propre parti? La représentativité de l’UMP n’était pas complète ce matin, c’est le vote qui l’exprimera. Ça n’a pas mobilisé dans les rangs de l’UMP. Je me sens bien en concordance avec ce que je pense. J’ai été tranquille avec ma conscience. Je me sens minoritaire mais ce n’est pas la première fois. Je me démarque de mon groupe par mes convictions. Sur cette question du mariage homosexuel, c’est la première fois que je m’exprime publiquement et le débat sur cette proposition de loi a été l’occasion d’exprimer publiquement ma position sur un sujet sur lequel j’ai évolué.

Quel a été le déclic qui vous a fait changer d’avis? C’est l’expression de l’aboutissement de ma réflexion avec un sujet qui m’interpelle mais sur lequel je n’aurais pas eu le même avis en début de mandature. Je suis avant tout une militante des droits de l’Homme et des droits de l’enfant. Mon implication dans les droits de l’enfant et l’observation de la société dans laquelle nous vivons m’ont conduite à évoluer. La famille n’est plus le modèle traditionnel que l’on a connu. Ce qui compte dans l’amour, c’est l’équilibre mais il faut aussi un encadrement juridique qui sécurise la famille. Le problème pour les enfants, c’est le regard que portent les autres sur la famille dans laquelle ils sont élevés. Ces enfants qui n’ont pas choisi leur famille ont le droit d’avoir une famille juridiquement sécurisée face aux aléas de la vie et le regard de la société sur la famille dans laquelle ils vivent. Cheminement inverse par rapport à mes collègues de la majorité. Le vote d’un texte de cette importance a besoin d’un plus large consensus.

Craignez-vous un impact négatif sur votre carrière politique? Je mesure les conséquences sur mon électorat dans une circonscription rurale. Je ne crois pas une minute que cette proposition de loi peut passer. Mais le débat fait avancer les choses dans l’hémicycle. J’espère que mes électeurs me comprendront.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur J’aime l’info!

Print This Post
Photo du profil de Julien Massillon
Publié par
Journaliste de Yagg. Retrouvez-moi sur Twitter.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.