Le journaliste Philippe Tesson, 83 ans, également éditeur, a eu les honneurs de la dernière page de Libération. Un portrait dans lequel il met quelques points sur les i. « Je sais que je peux paraître homosexuel mais je ne le suis pas », explique le fondateur du Quotidien de Paris. « J’ai une véritable passion pour tout ce qui est jeune, inachevé, en promesse ». À lire sur Libération.fr [fr].

Vous aimez Yagg? Aidez-nous à continuer en cliquant ici.