Dans une interview accordée au quotidien de Santiago El Mercurio, le président chilien Sebastián Piñera a indiqué qu’il proposera au Congrès de voter une loi protégeant les droits des couples non-mariés, hétérosexuels comme homosexuels. Il reste toutefois fermement opposé à l’idée d’ouvrir le mariage aux homosexuel-le-s.

NON AU MARIAGE
« Le mariage est entre un homme et une femme, par essence et par nature », a-t-il insisté. À la tête d’une coalition de droite, le président conservateur avait promis, lors de sa campagne électorale, de donner un statut civil à tous les couples qui le souhaitent. L’Église catholique et une partie des députés de sa majorité ont déjà exprimé leur désapprobation.

Pour Sebastián Piñera, il s’agit avant tout de « sauvegarder la dignité de ces couples » et de « protéger et d’assurer » leurs droit civiques. Près de deux millions de couples seraient concernés par cette mesure. Cette déclaration intervient après que la principale organisation de défense des droits des minorités sexuelles au Chili, la Movilh, a prévu une marche le 25 juin dans la capitale pour l’ouverture du mariage aux homosexuel-le-s.

Cet article vous a plu? Soutenez le travail de Yagg en cliquant ici.