Le rugbyman anglais âgé de 32 ans a pris sa retraite des terrains au début du mois de mai. Il continuera cependant à arpenter les stades pour sa fondation, la StandUp Foundation, qui lutte contre l’homophobie et la violence.

Dans ce reportage réalisé par CNN, il décrit en quoi le fait d’être célèbre lui donne une certaine responsabilité. En tant que personnage public, il peut aider à faire bouger les choses, ayant lui-même connu des difficultés du fait de ses problèmes d’audition.

NOUVELLE CARRIÈRE
Sur son site officiel, le joueur explique qu’il est « au début de sa nouvelle carrière et qu’il a beaucoup de travail à faire ». Il a déjà commencé avec une « Tournée de la tolérance », l’Acceptance Tour, effectuée parmi quatre clubs de rugby américains. Il a participé à des séances d’entraînement et s’est adressé à des jeunes à l’université et au lycée.

Pour les non-anglophones, voici la traduction du reportage de 1min25s à 3min15s:

Journaliste: Alors quel va être son nouveau défi? Manager, entraîneur? Aucun des deux. Ben préfère se consacrer à plein temps à sa StandUp Foundation, pour combattre l’homophobie et la violence. Et c’est pour cela qu’il est ici, à Atlanta, quelques semaines après avoir raccroché ses crampons.

Ben Cohen: Je n’aime pas les brutes, je n’aime pas que les gens soient brutalisés. La raison pour laquelle j’ai créé cette fondation, la raison pour laquelle je veux éradiquer l’homophobie dans le sport et la violence en général, c’est que j’ai pas mal de gens qui me regardent, et ça me donne une certaine responsabilité, je suis en bonne position pour agir. Beaucoup de gens m’ont raconté comment ils ont été brutalisés au point de penser à se suicider, et comment des amis à eux en sont venus à se donner la mort.

Journaliste: Cette cause est chère au cœur de Ben. Car en octobre 2000, le père de Ben, Peter, a été violemment attaqué devant la boîte de nuit dont il était propriétaire à Northampton. Un mois plus tard, il est mort des suites de ses blessures.

Ben Cohen: C’est une cause qui me passionne. Je suis très porté sur la famille et quand vous apprenez que votre père a été tué…

Journaliste: Et maintenant, Ben utilise son statut de star pour parler aux jeunes comme aux adultes.

Ben Cohen: Est-ce que vous avez déjà été témoin de violences? Est-ce que vous avez fait quelque chose pour vous y opposer? Est-ce que vous pensez que ça a changé quelque chose pour ces personnes qui se font brutaliser?

Le sport devrait être ouvert à tous ceux qui ont du talent pour le pratiquer, qu’ils soient différents ou pas.

Merci à Matoo pour cette info et joyeux anniversaire à lui!

Vous aimez Yagg? Aidez-nous à continuer en cliquant ici.