La première qualité d’un journaliste est la précision. Et visiblement, Alain Duhamel en a manqué lundi 30 mai, lors du Grand Journal sur Canal+, où l’éditorialiste remplaçait Jean-Michel Aphatie. L’émission portait sur les affaires Dominique Strauss-Kahn et Georges Tron et sur leur traitement par les médias. L’ancien journaliste Jean-François Kahn, la directrice de la rédaction du magazine Elle Valérie Toranian et l’ancien ministre Luc Ferry étaient les invité-e-s de cette première partie.

Alors que Valérie Toranian évoque la présomption de véracité en faveur des victimes, Alain Duhamel l’interrompt pour établir un parallèle entre le scandale DSK et les affaires qui ont vu le jour il y a quelques mois «avec l’Église et l’homosexualité». En réalité, l’éditorialiste fait référence à des affaires de pédophilie. Un amalgame grossier, qui avait déjà été fait par le numéro deux du Vatican, le cardinal Bertone.

Ali Baddou, qui anime l’émission en l’absence de Michel Denisot, a immédiatement corrigé Alain Duhamel, en précisant que c’est de «pédophilie» qu’il avait été question dans le cas de l’Église. Mais le chroniqueur a continué sur sa lancée sans revenir sur son erreur…

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez ici.
L’intégralité de l’émission peut être vue sur le site de Canal+.

Vous aimez Yagg? Aidez-nous à continuer en cliquant ici.