Tout (ou presque) sur le référencement inaugure notre série sur le web, ses métiers, ses pratiques, ses passionné-e-s, ses actrices et ses acteurs. Pour de nombreux sites, être bien référencé dans les moteurs de recherche est une sorte de mini-Graal moderne. Quels sont les principes de bases à respecter ou à éviter? Référencement naturel ou référencement payant? Le contenu fait-il tout? Nous avons posé ces questions à Alexis Christoforou, chef de projet webmarketing au sein de l’agence web Kinoa.

Quelles sont les règles de base pour qu’un site soit bien référencé? En référencement, il y a trois piliers, auxquels il faut en ajouter un quatrième, plus récent. Le premier, c’est la partie technique. Le site doit être construit sur de bonnes bases. Le code doit être bien optimisé et éviter certains obstacles, comme le flash, un code qui n’est pas propre, des balises mal renseignées ou du contenu dupliqué. Le deuxième, c’est la partie éditoriale. Il faut avoir des mots-clés sur ses pages, dans les titres, dans les balises, dans le texte, dans les images: partout pour que les moteurs de recherche et les utilisateurs puissent s’y retrouver et que le site soit bien positionné dans les résultats de recherche. Le troisième pilier, c’est la popularité. Plus il y a des liens qui pointent vers le site, plus ce dernier aura des chances d’être bien positionné dans les moteurs de recherche. C’était le principe du Page Rank – il est moins important maintenant, mais le principe reste valable – qui veut que plus un site avec un Page Rank fort, comme lemonde.fr, fait des liens vers vous, plus votre site sera bien perçu par les moteurs.

Le quatrième pilier, qui s’est rajouté ces dernières années et qui prend de l’importance, c’est l’aspect social. Si, par exemple, on tweete souvent votre site ou si votre page est beaucoup partagée sur Facebook, cela va avoir une influence. Ce sont des signaux pris en compte par les moteurs de recherche. Il est donc important d’avoir un site optimisé pour les réseaux sociaux, avec des boutons de partage et des comptes sur les réseaux sociaux principaux afin que votre site puisse être diffusé le plus possible.

En plus de son site, il vaut maintenant mieux avoir un compte facebook et/ou twitter? C’est de plus en plus conseillé, effectivement. Il y a désormais de plus de visiteurs uniques sur Facebook que sur Google. Donc on se coupe d’une partie de la population des internautes si on n’est présent que dans les moteurs de recherche. C’est un peu la même chose pour Twitter maintenant. Tout ce qui est contenu très frais, immédiat, est privilégié par Google et sera présent sur les premières pages des moteurs. Donc avoir un compte sur ces deux réseaux là est un facteur important de visibilité. Et qui dit plus de visibilité, dit plus de trafic, plus de maillage entre les pages et plus de liens.

À vous entendre, dans certains cas il n’est même plus forcément intéressant d’avoir son propre site. Puisqu’on peut toujours utiliser des services qui sont de toute façon mieux référencés… On peut très bien être visible sur le web sans avoir un site, mais il faut quand même faire attention. Un site, vous pouvez le contrôler complètement. Lorsque vous n’avez qu’un compte facebook ou un compte twitter, vous êtes à la merci des changements de conditions d’utilisations et votre contenu ne vous appartient plus exclusivement… Vous pourriez vous retrouver ainsi avec une page fermée et donc plus rien. Le site ne doit pas être qu’une vitrine sans contenu récent et sans interaction. Pour cela, on peut aussi avoir un blog, qui sera moins lourd à gérer, et qui aura plus de contenus, et plus d’interactions. D’ailleurs les blogs sont très appréciés des moteurs de recherche ainsi que des utilisateurs par leur richesse de contenus, la fraicheur de l’information et leur interactivité.

Y a-t-il des CMS* recommandés? Certains CMS sont plus SEO**-friendly, plus appréciés par les moteurs de recherche et plus adaptés pour le référencement. Celui que je conseille généralement, c’est WordPress. À l’origine, c’était un CMS plutôt orienté blogs; maintenant on peut parfaitement l’utiliser pour un site ou une boutique e-commerce. Ça a été très bien conçu pour le référencement. On peut rajouter aussi beaucoup de plugins vraiment intéressants pour le référencement.

Acheter des Google AdWords est-il utile? Les publicités AdWords (référencement payant) peuvent être utiles dans le cadre de campagnes sur le court terme, par exemple lorsqu’on sort un site web, pour commencer à être visible tout de suite. Le référencement naturel peut mettre plusieurs mois avant d’être correctement optimisé. Une fois que vous êtes bien positionnés dans les résultats naturels pour les mots clés qui vous intéressent, il est conseillé à ce moment là d’arrêter vos campagnes AdWords. Car sur le long terme, on perdrait beaucoup d’argent et il vaut mieux travailler son référencement naturel. AdWords peut s’avérer aussi intéressant lors d’une opération commerciale courte, d’un mois ou deux pour donner un petit coup de pouce à sa visibilité.

Sur ce type de campagne, quel budget faut-il allouer pour que ce soit intéressant? Cela peut varier. Il faut regarder les mots clés que vous voulez cibler, avec les outils AdWords prévus à cet effet. Ces outils vous disent si ce mot-clé est concurrentiel ou pas et combien de personnes vous êtes à même de toucher avec votre budget. On peut aussi regarder du côté des publicités facebook, qui marchent de mieux en mieux. C’est l’équivalent des AdWords sur Facebook, mais avec un ciblage beaucoup plus effectif. On peut cibler notamment par rapport à tout ce qu’il y a sur le compte facebook d’une personne. Cela peut être le sexe, l’âge, son lieu de travail, son statut marital, ses goûts en musique, etc.

On dit souvent que le contenu est devenu la panacée pour le référencement. Mais peut-être pas n’importe quel type de contenu.. Oui, on dit « Content is King » [sourire]. Le contenu est à la base de tout ce qui est web. C’est toujours compliqué de bien référencer un site au contenu pauvre. Il faut avoir un contenu avec de la valeur ajoutée et se poser la question suivante: « Est-ce que des gens auront envie de faire des liens vers ce contenu? » Si la réponse est non, c’est que votre contenu n’est pas intéressant, aussi bien pour les internautes que pour les moteurs de recherche. Il vaut mieux avoir un contenu unique, pas quelque chose qui a été repris maintes et maintes fois sur le web, comme une dépêche AFP. Avoir un contenu unique, à haute valeur ajoutée, va permettre d’avoir une plus grande visibilité, un meilleur référencement, un meilleur partage sur les réseaux sociaux, c’est le nec plus ultra. En termes de type de contenu, la vidéo, notamment, est de plus en plus appréciée par les utilisateurs.

Pour en savoir plus:

* CMS=Content Management System, Système de gestion de contenus. Pour reprendre la définition Wikipédia, on peut le décrire comme une famille de logiciels destinés à la conception et à la mise à jour dynamique de site Web ou d’application multimédia. Exemples: WordPress, Drupal, Joomla, etc.

** SEO=Search Engine Optimization, soit référencement en français.