La ruse est tellement éculée qu’on se demande comment elle peut encore fonctionner: quand on veut décrédibiliser quelqu’un, on fait courir la rumeur qu’il est (ou était) homosexuel. C’est pratique, ça marche pour les hommes comme pour les femmes, ça donne ce petit côté «Ah, mais ça explique beaucoup de choses» qui rassure les incultes. Voici donc la méthode appliquée à Oussama Ben Laden. Sur son blog, Luc Lebelge s’est amusé à remonter aux sources de la rumeur, telle qu’elle est arrivée en Allemagne. À lire sur Munich and Co [fr].

Cet article vous a plu? Soutenez notre travail en cliquant ici.