France
Société | 20.05.2011 - 17 h 42 | 25 COMMENTAIRES
Agression au Bois de Boulogne: «Le pronostic vital de la victime est plus qu’engagé»
Publié par
Olivia, prostituée trans', a été très violemment agressée dans la nuit du 18 au 19 mai, au Bois de Boulogne, à Paris. Elle se trouve actuellement dans le coma.

Olivia, prostituée trans’ équatorienne d’une quarantaine d’années vivant en France depuis une dizaine d’années, a été très violemment agressée dans la nuit du 18 au 19 mai, au Bois de Boulogne, à Paris. Elle a été retrouvée inanimée, vers 6h30 mercredi matin, dans un bain de sang. Elle se trouve actuellement dans le coma.

Coïncidence? Comme l’indiquait dès hier Le Parisien, l’attaque, qui implique probablement plusieurs agresseurs, a eu lieu au lendemain de la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie.

«Son pronostic vital est plus qu’engagé, souligne Miguel Ange Garzo, d’Arcat, qui connaît Olivia depuis plusieurs années. Elle travaillait toute seule, l’agression a eu lieu dans le bois, elle n’a pas pu être aidée par quiconque. On ne sait pas qui l’a agressée, mais il faut bien faire la distinction entre client et agresseur: un client qui agresse n’est plus un client, il devient un agresseur.»

«LES PROSTITUÉ-E-S SE PLANQUENT»
Il y a à la fois de la colère et une certaine lassitude dans la voix de Miguel Ange Garzo quand il explique que cette agression est une conséquence de l’image que l’on donne des prostitué-e-s «comme étant des moins que rien» et de la criminalisation des travailleurs/euses du sexe: «Depuis la loi pour la sécurité intérieure, les prostitué-e-s se planquent et se font encore plus facilement agresser».

«La répression institutionnelle de l’État qui pénalise le racolage, et qui envisage d’aggraver leurs conditions avec la pénalisation des clients, oblige les prostituées à s’isoler toujours plus et à s’exposer toujours davantage à des probables agressions, renchérit un communiqué commun d’Acceptess-T, Acthé, Inter Trans’ et Homosexualités et Socialisme (HES). Les personnes trans’ et particulièrement les étrangères sont les plus exposées au risque de violences physiques et morales. Tant que l’État n’agira pas pour les protéger, il continuera implicitement à cautionner ces discriminations et cette violence.»

UNE AGRESSION «ÉPOUVANTABLE»
«Nous rappelons qu’aujourd’hui encore, et contrairement aux recommandations européennes, la transphobie n’est toujours pas reconnue comme [une] discrimination, poursuivent les associations. Nous attendons du Défenseur des droits qu’il soit saisi de la question pour que soit enfin prise en compte cette discrimination qu’est la transphobie et que le drame qui a touché Olivia ne se reproduise plus».

Peut-on parler d’agression transphobe? «Pour cela, commente Miguel Ange Garzo, il faudrait déjà que les agresseurs sachent ce qu’est la transphobie…» Il s’agirait donc soit d’une agression purement gratuite, soit de l’œuvre d’une bande venue «casser du pédé au Bois de Boulogne».

La victime de cette agression «épouvantable», pour reprendre le terme employé par Miguel Ange Garzo, «cumule les stigmates: trans’, pute et migrante»: «Plus on est minoritaire dans la minorité, plus on est relégué-e au ban de la société».

Photo Free On Line Photos

Soutenez votre média LGBT indépendant sur J’aime l’info!

Print This Post
Avatar de Judith Silberfeld
Publié par
Cofondatrice et rédactrice en chef de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (25)
  • Par lissey 20 mai 2011 - 18 H 00
    Avatar de lissey

    Merci à tous les militants qui la soutiennent et aux assoc’ qui font connaître son cas, ainsi que les conditions dans lesquelles elle et les autres doivent désormais travailler. J’espère vraiment que les agresseurs se retrouveront au tribunal, et qu’en tout cas, elle s’en sorte sans séquelles.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Delphine 20 mai 2011 - 18 H 11
    Avatar de Delphine

    Oui, espérons qu’elle s’en sorte et sans séquelles, c’est le plus important à ce jour.

    Et merci à Yagg, de cet article écrit avec tact et volonté d’informer juste.
    Si seulement la presse généraliste (voire LGBT) pouvait traiter une si grave affaire avec ces mots et faire bouger les lignes de la discrimination !

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Paul Denton 20 mai 2011 - 18 H 26
    Avatar de Paul Denton

    C’est vraiment le genre d’article qui me rappelle pourquoi je me bouge les fesses pour Yagg (même si c’est loin d’être le seul).

    :)

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Têtuniçois 20 mai 2011 - 18 H 35
    Avatar de Têtuniçois

    Quand le pouvoir discrimine et stigmatise les minorités , pas étonnant que les assassins transphobes ou homophobes se déchainent et se croient tout permis .

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Têtuniçois 20 mai 2011 - 18 H 38
    Avatar de Têtuniçois

    Criminaliser les clients des prostituées est une honte . Combien de viols ont été évités grâce à ces prostituées .

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Liao 20 mai 2011 - 18 H 47
    Avatar de Liao

    Merci à Yagg pour l’article.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par nileju 20 mai 2011 - 18 H 56
    Avatar de

    Des viols évité grâce aux prostituées ? je vois pas le rapport…
    Croire que les clients des prostituées seraient tous des psychopathes en puissance serait une énorme erreur.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par laurentv 20 mai 2011 - 20 H 16
    Avatar de laurentv

    c’est vrai qu’on peut être tenté de faire un rapprochement entre la pénalisation du client en Suède et le fait qu’elle soit devenue l’un des pays enregistrant le plus de viols au monde (très loin devant les autres pays de l’union).
    c’est évidemment plus compliqué que ça mais ce qui est sûr, c’est qu’obliger de fait tou(te)s les prostitué(e)s à exercer dans une clandestinité totale ne peut que les exposer encore plus à ce genre d’agression.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par kira 20 mai 2011 - 20 H 30
    Avatar de kira

    @Tétuniçois : penser que viol et prostitution répondent aux mêmes dynamiques est une erreur. On ne viole pas à défaut d’avoir pu trouver ou se payer une pute, tout comme on ne viole pas à défaut de trouver un partenaire de cul. Le viol (tout comme la prostitution dans bien des cas) n’a rien à voir avec une supposée « misère sexuelle » ou une « difficulté d’accès à la sexualité ». C’est ce genre de raisonnements qui amènent des gens à dire « DSK ne violerait jamais une femme alors qu’il peut se payer une escort », et qui de manière générale, permet de considérer que les mecs beaux, riches, séduisants, etc ne violent pas (car ils n’auraient pas besoin de ça pour baiser).

    Ceci mis à part, merci Yagg pour cet article, beaucoup mieux et respectueux que ceux de bon nombre de média y compris LGBT.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Têtuniçois 20 mai 2011 - 21 H 33
    Avatar de Têtuniçois

    Bien sûr que beaucoup de violeurs ( je n’ai pas dis TOUS ) violent parce qu’ils n’ont pas un accès facile à des prostituées . Il y a bien sûr une petite partie de violeurs qui aiment le viol car ils aiment qu’on leur resiste mais la majorité d’entre eux , s’ils ont accès à une prostitution pas chère n’iront pas violer . il ne faut pas sortir de Saint Cyr pour comprendre que si l’armée a développé les BMC c’est en partie pour éviter les viols . Dans beaucoup de pays pauvres et religieux , des hommes frustrés sexuellement vont soit avoir des rapports homosexuels à défaut d’autre chose , d’autres vont se satisfaire avec avec des animaux ou pire avec des enfants . S’Il a une envie irresistible de rapports sexuels il préférera en avoir avec une prostituée qu’avec une femme qu’il cherchera à violer . C’est bien pour cela que la prostitution est beaucoup plus développée et fréquente que le viol .

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Citrusse 20 mai 2011 - 22 H 09
    Avatar de Citrusse

    @tetunicois Tes propos pro-viol me foutent la gerbe.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Hùryn 20 mai 2011 - 22 H 38
    Avatar de Hùryn

    Article très bien rédigé,respectueux et impliqué.
    Rien à ajouter de plus au post de Kira.
    @Têtuniçois tu prends beaucoup de raccourcis qui sont assez limites quand même.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par kira 20 mai 2011 - 23 H 09
    Avatar de kira

    J’aurais souhaité ne jamais avoir lu ça :

    « Dans beaucoup de pays pauvres et religieux , des hommes frustrés sexuellement vont soit avoir des rapports homosexuels à défaut d’autre chose , d’autres vont se satisfaire avec avec des animaux ou pire avec des enfants . »

    J’aimerais pouvoir me dire que c’est une blague… Mais bon, j’vais arrêter de feed the troll, @tetuniçois tu peux désormais sortir des horreurs qui resteront sans réponse.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par plume 20 mai 2011 - 23 H 20
    Avatar de plume

    Bah, toutes les bonnes intentions, ni les triques répressives, ne feront jamais que nous ne soyons pas méprisées, haïes, calomniées et, si besoin s’en fait sentir, assassinées.

    C’est de la haine, et la haine ne se soigne ni ne s’endigue.

    Plume

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Têtuniçois 20 mai 2011 - 23 H 53
    Avatar de Têtuniçois

    Citrusse , c’est justement ce combat puritain contre la prostitution et les clients qui encourage le viol . L’exemple de la Suède est là pour le prouver .
    La loi contre le racolage est dans le même état d’esprit puritain et cela encourage la violence à l’égard des prostituées en les éloignants des zones habitées .
    Nos corps nous appartiennent , ils n’appartiennent pas à l’Etat ou aux religions . Si j’avais envie de me prostituer , je ne vois pas au nom de quoi on me l’interdirait .
    il serait intéressant que YAGG donne la parole à des prostitués , à des prostituées transexuelles ….Elles et ils ont rarement la parole et il serait intéressant de connaitre leur avis sur cette volonté de criminaliser les clients .

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Têtuniçois 21 mai 2011 - 0 H 00
    Avatar de Têtuniçois

    kira , libre à toi de faire l’autruche et ne pas vouloir la réalité en face . Cette zoophilie a existé dans les campagnes pauvres , même en Italie et en France . il suffit de lire de livres de grands historiens mais bon tu peux toujours jouer les vierges effarouchées et penser que je raconte des histoires . Quand les hommes sont frustrés sexuellement ils sont amenés à faire des choses qu’ils ne feraient pas dans une société où la sexualité serait plus libre entre hommes et femmes .

    Signaler ce commentaire

     
  • Par nileju 21 mai 2011 - 0 H 03
    Avatar de

    C’est pas possible de dire de la merde comme ça…

    Signaler ce commentaire

     
  • Par zeroseven 21 mai 2011 - 0 H 13
    Avatar de zeroseven

    @plume je ne peux pas être davantage d’accord avec toi, aussi triste que le constat puisse être il s’agit d’un crime de haine.

    Aller chercher des théories comme quoi l’homme est une bête qui doit assouvir ses besoins primaires et que donc s’il a rien sous la main il se tapera un homme, une chèvre ou ses gosses et que c’est bien pour refréner cela que les prostituées sont utiles, pour moi c’est la provoc pour la provoc, ça pique les yeux et ça irrite un peu.

    Accessoirement je trouve ça déplacé dans un sujet comme celui-ci

    Signaler ce commentaire

     
  • Par marichka 21 mai 2011 - 0 H 15
    Avatar de marichka

    rien ni personne n’encourage le viol car il ne résulte pas d’une quelconque misère sexuelle. c’est un acte découlant d’une pulsion pathologique liée à une psychose. ça ne se guérit peut être pas mais ça se gère à l’aide d’une thérapie et éventuellement de médicaments! et les violeurs sont pour la plupart, des personnes socialement adaptés mais par définition, une pulsion est difficilement contrôlable! le viol est un crime abominable et la honte doit changer de camp!

    Ce commentaire a été modéré.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Têtuniçois 21 mai 2011 - 0 H 29
    Avatar de Têtuniçois

    Mais bien sûr que le viol résulte en partie d’une frustration sexuelle . Si un homme satisfait ses envies sexuelles avec des prostituées , il aura beaucoup moins envie d’aller violer une femme pour avoir des rapports sexuels .

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Liao 21 mai 2011 - 0 H 31
    Avatar de Liao

    @Têtuniçois :
    http://www.inter-trans.org/communique/viewarticle.php?a=29

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Têtuniçois 21 mai 2011 - 0 H 39
    Avatar de Têtuniçois

    Merci Liac de donner l’avis des principaux concernés sur le sujet , celles et ceux qui seront les principales victimes de cette volonté de criminaliser les clients . Toute l’énergie et les moyens utilisés pour combattre les clients devraient être utilisés contre la prostitution forcée et contre les proxénètes .

    Signaler ce commentaire

     
  • Par babar aujourd'hui - 4 H 47
    Avatar de babar

    « La victime de cette agression «épouvantable», pour reprendre le terme employé par Miguel Ange Garzo, «cumule les stigmates: trans’, pute et migrante»: «Plus on est minoritaire dans la minorité, plus on est relégué-e au ban de la société». »

    Ces phrases résument tout. Il faut réagir sur le plan du pathos certes, mais aussi sur celui du symbolique et du politique, les trois s’enchaînant.

    La dernière phrase de Miguel «Plus on est minoritaire dans la minorité, plus on est relégué-e au ban de la société» doit nous inviter à placer nos camarades « T » en tête des cortèges de toutes les pride-marches qui vont se tenir dans les semaines qui viennent, Il faut exiger que les élus qui participeront à ces marches le font, bras dans les bras avec nos camarades « T » avec en banderole le rappel de cette « épouvantable agression ».

    Ce n’est pas de la démagogie. C’est du potlatch. Car en fin de compte, plus nous mettrons en avant la nécessité, pour les politiques, de se mobiliser pour les « minoritaire(s) dans la minorité », plus la majorité dans la minorité à laquelle j’appartiens, les homos, en récoltera aussi les fruits politiques.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Delphine aujourd'hui - 7 H 28
    Avatar de Delphine

    @Babar,
    beaucoup de justesses dans tes propos.

    Encore faudrait-il que les associations LGBt acceptent de laisser les trans parler !
    Un exemple récent montre que les trans sont tenus pour partie tres minoritaire.
    J’explicite :
    Deux délègués trans, élus démocratiquement en avril 2010 lors d’une AG trans pour défendre les intérêts trans auprés du groupe
    de travail au ministère de la santé ont vu une partie de leur excellent travail sabordé par une lettre envoyée au ministère par l’Inter LGBt.

    Alors, oui, montrer comme tu le proposes que les trans sont une minorité dans une minorité, que les trans sont soutenus mais laisser les trans parler et écouter ce que disent les trans, les seuls à bien connaitre le sujet.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Conservatoire des Archives et des Mémoires LGBT 27 mai 2011 - 16 H 39
    Avatar de Conservatoire des Archives et des Mémoires LGBT

    .
    Les crimes des travestis ne sont pas tous impunis :
    .
    Dans la nuit du 21 au 22 juin 1982, Virginia, un travesti qui travaillait depuis quelque temps au Bois de Boulogne, a été rossé puis tué par balles…
    > En 1984, l’Avocat Général a réussi à obtenir la condamnation à dix ans de réclusion criminelle de Baltazar, le tireur du pistolet 22 long rifle, alors que Régina, qui aurait acheté puis fourni cet arme, ait pu bénéficier d’un non lieu

    http://www.archiveshomo.info/archives/presse/pgp/1982.htm
    .

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.